Universe Wars

Et si il existait des mondes différents? Si des failles s'ouvraient entre ces derniers? Si une guerre éclatait et que tous ces mondes étaient pris pour cible? Choisissez votre camp dans Universe Wars!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une longue attente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Zelda
Admin
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2013
Age : 21

MessageSujet: Une longue attente   Ven 5 Déc - 13:50

Dans une grande et spacieuse bibliothèque, une silhouette fine entra doucement. Passant timidement la tête par l'embrasure de la porte, elle sentit immédiatement une forte aura de vampire dans la pièce et frissonna.
Une fois dans la pièce, elle regarda autour d'elle. Un homme vêtu de rouge et qui portait des lunettes aux verres orangés se tenait devant elle, un livre en main et un sourire carnassier aux lèvres. Il semblait l'attendre.


"Mademoiselle, enchanté, je vous conseille vivement de lire ce livre, à vrai dire, c'est plutôt un ordre, vous ne désobéirez tout de même pas à un professeur, n'est-ce pas?"

Lui donnant le livre brusquement dans les mains sans lui laisser le temps de protester, il laissa échapper un ricanement et alla s'installer dans un coin, au fond de la pièce afin de la surveiller.
Quant à Dark Zelda, elle alla s'installer sur une table libre et commença la lecture du livre en question, n'ayant pas vraiment d'autres choix.


"La reproduction pour les nuls, les soixante-quatre positions du kamasutra."

Après avoir lu le titre à haute voix elle vit plusieurs personnes la regarder bizarrement et se demanda ce qu'il leur prenait. Ce livre donné par le professeur était sûrement éducatif et d'un niveau trop élevé pour eux, c'est ce qui devait expliquer ces regards. Mais elle, elle était intelligente alors ce genre de choses ne la gênaient pas.
Se plongeant dans la lecture de l'ouvrage, elle fut rapidement prise de rougeurs intenses en y lisant certains mots et devants des illustrations jusqu'alors inconnus. Ils y parlaient d'amour, c'était quoi, l'amour? Quelque chose de trop abstrait et étranger pour elle. Ses parents avaient déjà prétendus l'aimer mais ne lui avait pas montré ce dont il s'agissait. Si "aimer" c'était retenir quelqu'un prisonnier, elle ne voulait pas être aimée le moins du monde. Reposant ses yeux sur une image gênante, elle leva un visage écarlate en direction du professeur.


"V-vous êtes sûr que c'est pour moi ce livre...?"

Le vampire fit un sourire satisfait en voyant sa réaction, les bras croisés, il la fixait avec amusement derrière ses lunettes orangées et lui répondit sur un ton aussi mielleux qu'effrayant, d'une voix suave et rauque :

"Absolument certain, très chère."

"T-très bien..."

La vampiresse continua donc assidûment son livre, apprenant des choses très peu convenables dans un viol total et impartial, un véritable génocide de son innocence pourtant ardemment préservée par ses parents.
Troublée par sa lecture, elle leva les yeux un instant. La salle était baignée d'une douce lumière venant de l'extérieur, mais qui, malgré tout n'agressait pas la jeune sang-pure. Une odeur de livres anciens et neufs emplissait la pièce, ça lui rappelait l'immense bibliothèque du manoir ou elle aimait aller mais ne pouvait prendre que les livres qui lui étaient autorisés.
Elle comprenait mieux à présent, de quoi ses parents voulaient la protéger. De toutes ces choses immondes, ces détails écœurants qu'elle avait à présent sous les yeux, et qu'un professeur sûrement malintentionné et peu scrupuleux la forçait à lire.
Pendant que son regard et peut-être même son âme, se perdaient dans les limbes de la débauche, elle espérait plus ou moins vainement que le hunter arriverait rapidement pour la tirer de ce très mauvais pas. En attendant, elle n'avait d'autre choix que de poursuivre.
Lorsqu'elle atteignit enfin la fin de l'ouvrage, tout un tas de choses se bousculaient dans son esprit. Elle qui avait été assez naïve pour croire que les bébés naissaient dans des roses ou des choux et étaient apportés par la cigogne, venait de se rendre compte qu'en fait c'était un peu plus complexe. Qu'il était question d'amour voir d'alchimie, de circonstances et d'étapes, toujours plus de choses à assimiler pour son esprit fragile.
C'est ainsi, tourmentée par toutes ces visions et découvertes, que son visage se figea tel celui d'une poupée et qu'elle cessa de bouger comme si elle entrait en stase, le temps de tout assimiler.
Changer si brusquement tout ce qu'elle avait toujours su avait eu pour effet de lui retourner complètement l'esprit, comme un puissant raz-de-marée, la jeune fille tentait alors de sauver ce dernier avant qu'il ne s'effondre par la violence des différentes informations et découvertes forcées.

Dans un coin de la pièce, le vampire aux cheveux noirs ricanait, un sourire carnassier au visage, cette petite et frêle princesse qui ne savait pas ce qui l'attendait allait enfin comprendre ce que c'était que vivre à l'extérieur ainsi que les obligations qu'ont les personnes de son rang. Mais tout ça viendrait en temps voulu, pour l'instant il devait la refaçonner quelque peu et n'allait pas s'en priver, peu importe les conséquences. Le temps de l'innocence et de cette naïveté écœurante était terminé, il allait la réveiller avec violence et cruauté sans lui laisser une seule seconde de répit.
Après tout, elle lui appartenait...~

_________________


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknightstories.forumactif.org
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Ven 5 Déc - 17:36

"La domination est un principe à double face. Le premier, le plus connu, consiste en un schéma de dominant et de dominé. Classique. Cependant, quelle est la seconde face ? Quelqu'un ?"

Yagari récitait chaque phrase de son livre avec une lassitude et une impatience très prononcées, devant une foule d'élèves à moitié endormis. Que serait une académie sans ses fidèles lycéens flemmards et nonchalants. Ce qui était plus rare, c'était de voir un professeur autant ennuyé et pressé de quitter la salle de cours que ses propres élèves. De manière générale, le professeur d'éthique était déjà quelqu'un de facilement agacé par la nuisance sonore des cancres de fond de classe et l’imbécillité digne des Darwin Awards de quatre-vingt-dix pourcents de sa classe. Mais aujourd'hui, c'était encore pire que d'habitude, car en plus de tout cela, Toga était pressé de quitter le cours pour rejoindre Dark Zelda, qui l'attendait sûrement depuis une heure dans la bibliothèque. Pas qu'il était impatient de la revoir, voyons, c'était pas son genre... C'était juste que... Bah... C'était pas une bonne idée de laisser une vampire toute seule en pleine journée, voilà. Et puis, ce n'était pas comme-ci cela faisait depuis le début du cours qu'il était dans cet état d'attente... La preuve, toute sa classe faisait preuve d'un intérêt et d'une attention extrêmes. Bon, d'accord, c'était pas vrai, tous regardaient ailleurs, dormaient, discutaient discrètement au fond ou jouaient à la gameboy sous la table. Seul le fayot intello de tout devant semblait prêter ne serait-ce qu'un minimum d'attention au cours de son "professeur favori". Bien sûr, le professeur lui-même était dans le lot de ceux qui s'en foutaient. L'hunter se disait même par moments qu'il devrait laisser ce lèche-bottes faire le cours à sa place, il y gagnerait de la voix et pourrait pioncer en paix ou rouler sa cigarette en attente du début de la pause. Cependant, il n'avait pas la chance de pouvoir faire quelque chose de similaire pour le moment, et l'hunter dut encaisser tout le cours les réponses mièvres de son meilleur élève sans ne pouvoir rien y faire. Encore cette fois-ci, alors que la fin du cours était presque arrivé, le jeune homme levait encore sa main. Il allait avoir un blocage du bras à ce rythme, le bougre. Au moins il serait doué pour les "gros calibres". Toga guetta un moment une autre main levée, surtout pour gagner du temps plus qu'autre chose à vrai dire, et soupira en voyant qu'il faisait ça en vain, désignant l'élève pour lui laisser la parole.

"Euh... Quand il y a un dominant et un dominant ?"

"C'est exact, Norbert, bonne réponse."

"Je m'appelle André, monsieur..."

"Oui bon, merci Albert. Alors dans ce second cas, assez rare, une situation de conflit très complexe se forme entre les deux. L'objectif n'est pas de dominer l'opposant, mais de se disputer une propriété, parfois un dominé, parfois juste quelque chose de valeur. Les règles de base de cette morale sont reprises du système animal. Mettez deux singes dominants dans une cage avec une banane, et vous serez surpris. Ils s'observent, se guettent, chacun surveillant sa propriété sans pour autant s'en emparer. Jusqu'à ce que l'un des dominants décide de prendre l'initiative, et tente de s'emparer de la propriété. Vient alors... un combat sans merci pour s'emparer du bien, et en général, le vaincu n'est désigné que par sa mort, aucun des dominants n'abandonnant jusqu'au dernier instant. Bien, cela suffira pour aujourd'hui, vous pouvez vous casser."

"Mais on a encore cinq minutes de cours !"

"Rien à foutre, sortez. Là, tu vois, mon petit gars, c'est la face dominant/dominé. A la niche."

Les autres élèves rigolèrent et quittèrent la pièce tout enthousiastes, alors que le fayot partait l'air tout penaud. Le premier parti était Toga Yagari, bien évidemment. L'homme rejoignit en marchant le plus rapidement possible la bibliothèque, où l'attendait sûrement Dark Zelda Akashiya, une vampire sang-pure sacrément naïve mais très gentille. Il ne voulait pas être en retard, cela risquait de grandement inquiéter la jeune vampire, et la mettre dans un état de stress ne lui serait pas du tout profitable. En vérité, cela serait même dangereux en pleine session de Day Class. Le professeur de morale rentra silencieusement dans la fameuse bibliothèque. Après tout, c'était un lieu que l'homme respectait et où il était toujours le plus calme possible. L'homme vit alors la fameuse lycéenne assise à une table seule et sembla rassuré. Parce qu'elle n'avait mordu personne bien sûr. Voyons. Avançant lentement, l'hunter s'assura de ne faire aucun bruit en marchant sur le parquet entre lui et la jeune fille. Encore une fois, c'était un lieu qu'il respectait et où il était toujours le plus calme possible. En avançant vers elle, il remarqua cependant un homme très étrange et macabre du coin de l’œil. Se méfiant immédiatement de lui, et encore plus de son aura de vampire. Décidément, même les professeurs vampires se croyaient tout permis ici, de pire en pire. Mais même sans cela, il sentait que celui-ci avait de mauvaises idées en tête. Un pervers, sans doute, ou un sadique, ou les deux, ou un connard, ou les trois. Dans tous les cas il n'était clairement pas fréquentable, et l'hunter sentait qu'il n'allait pas l'aimer. Comme tous les vampires dira-t-on. L'ignorant finalement, Toga arriva jusqu'à la table de Dark Zelda et écarquilla alors les yeux. Il était bigleux ou elle avait un putain de livre sur le sexe dans les mains ? D'où elle sortait ça, bon sang ? Le sang du professeur d'éthique bouillonna intérieurement. Bon, allez, après tout, comme déjà dit, la bibliothèque était un lieu qu'il respectait et où il était toujours le plus...

"PUTAIN DE BORDEL DE DIEU ! MAIS QU'EST-CE QUE TU FOUS AVEC CA DANS LES MAINS ?! JE T'AI DIT D'ALLER A LA BIBLIOTHEQUE, PAS DE MATER UN LIVRE PRESQUE PORNOGRAPHIQUE PUTAIN !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Zelda
Admin
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Une longue attente   Ven 5 Déc - 22:45

Dark Zelda, toujours figée, ne sentit pas la présence du hunter, ne le vit pas non plus s'approcha mais sursauta brusquement lorsqu'elle l'entendit hurler.

"PUTAIN DE BORDEL DE DIEU ! MAIS QU'EST-CE QUE TU FOUS AVEC CA DANS LES MAINS ?! JE T'AI DIT D'ALLER A LA BIBLIOTHEQUE, PAS DE MATER UN LIVRE PRESQUE PORNOGRAPHIQUE PUTAIN !"

La bibliothèque entière se retourna brutalement sur eux l'air choqués tandis que Dark Zelda leva un visage livide et un regard dénué de toute expression, ses yeux qui brillaient habituellement étaient devenus pâles et fades, comme sans vie.
Elle dirigea ensuite lentement son regard vers le vampire avant de regarder à nouveau Yagari.
Restant silencieuse, elle semblait tenter de dire quelque chose mais n'y arrivait pas.
Son visage était aussi rouge que depuis le début de sa lecture et elle avait l'air d'avoir chaud.
Elle bégaya quelques onomatopées, encore toute chamboulée.

Assis tranquillement sur une chaise, le vampire regarda la scène en ricanant légèrement. En plus de s'être fait avoir, elle se faisait maintenant engueuler par un hunter qui risquait de la descendre à n'importe quel moment. Enfin, cette option déplaisait au vampire, il ne fallait pas que ce crétin s'amuse à l’abîmer ou à lui tirer dessus, elle lui appartenait, après tout.

Affichant un sourire carnassier, ses yeux écarlates fixaient le couple, façon de parler, l'air curieux et joueur. En même temps, si ce type venait à la tuer, ça risquerait de déclencher une guerre et il aimait bien les guerres, ça le distrayait.

Le regard toujours fixé sur la vampire et le hunter, cette dernière n'avait d'ailleurs vraiment pas l'air dans son assiette, on aurait pu croire qu'elle avait été droguée même si il avait juste légèrement retourné son cerveau comme s'il avait fouillé pour trouver les bijoux planqués de cette salope de vieille richarde incapable de fermer sa grande gueule et à se plaindre que son putain de vin est chaud et non tiède, le genre de personne qui ne méritait pas de vivre car tout lui était tombé tout cru dans son bec immonde et dont Alucard n'avait aucun respect.

Dark Zelda, l'esprit aussi enfouit qu'un macchabée sous terre, errait dans ses souvenirs d'enfance, tous ses instants d'innocence s’effaçaient peu à peu pour être remplacés par la vérité qu'on lui avait caché jusqu'alors. Tandis qu'elle continuait à essayer de bégayer quelque chose d'incompréhensible, le vampire se leva et s'approcha d'eux tout en gardant son sourire aux lèvres.


"Dites, je me demande ce que deux personnes aussi différentes que vous peuvent fabriquer ensembles."

Il avait beau avoir dit "deux personnes aussi différentes", Yagari pouvait très facilement comprendre qu'il voulait dire "un hunter et une sang-pure" ou même vampire, dans tous les cas, il montrait clairement qu'il trouvait ça louche car en effet, ce genre de choses n'étaient pas normales.
La race vampirique et celle de ces humains modifiés n'étaient pas faites pour s'entendre, non vraiment pas. Le vampire le savait très bien et s'amusait à provoquer le hunter, n'hésitant pas à lui montrer ses crocs aiguisés en agrandissant encore son sourire.
Remettant le col de son manteau correctement, laissant volontairement voir ses mains gantées où des sceaux de restriction de pouvoirs était visibles, ainsi, il saurait immédiatement qu'il n'était pas le dernier des crétins vampiriques, mais au contraire, l'un des plus puissants, même si d'ailleurs, sans se venter, c'était lui le plus puissant.
Si le hunter avait peut-être remarqué le level A évident de l'homme, il ne pouvait cependant pas sentir la puissance démesurée de son aura, que ce dernier avait volontairement dissimulé.

_________________


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknightstories.forumactif.org
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Sam 6 Déc - 18:36

Lorsque Toga vit la réaction extrêmement émotive de Dark Zelda, il s'en voulut immédiatement de lui avoir hurler dessus aussi fort. Et pour cette raison, l'homme fit un effort considérable pour se calmer et moins laisser transparaître sa colère. Cependant, ce n'était pas pour autant qu'il n'était plus en colère, ce que venait de faire la jeune lycéenne étant grandement répréhensible. Et au fond, plus que de la frustration ou de de la réprobation, c'était plutôt de l'incompréhension qui traversait actuellement l'esprit de l'hunter. Comment une fille aussi innocente, aussi chaste, aussi naïve, pouvait avoir eu la tentation suffisante pour lire un bouquin pareil de bout en bout ? Aux yeux de Yagari, il y avait clairement un souci, une cause à un tel acte, voir sûrement une intervention extérieure. Un autre élève l'ayant forcé à le lire ? Ca semblait étrange, dit comme ça, elle était naïve mais aurait arrêté dès les premières pages si manipulation, et à l'inverse, une quelconque violence aurait été marqué par les autres personnes présentes, dont Toga connaissait pour la plupart la sagesse d'esprit et la coopération avec les professeurs. Par conséquent, il ne comprenait juste pas comment elle avait pu en arriver là. Mais soudainement, la réponse lui tomba dessus comme un livre grand ouvert, au moment où la vampire sang-pure regarda en direction de l'étrange professeur en rouge, puis Toga à nouveau, comme-ci il y avait conflit de propos entre les deux hommes. Le visage du professeur d'éthique se figea, avec un regard noir et viscéral qui s'adressa avec virulence au mystérieux vampire aux lunettes teintées d'orange. Sérieusement là ? Cet homme l'avait forcé à lire ce livre ? Rien de bien difficile dans la pratique, en tant que professeur, les deux hommes pouvaient l'un comme l'autre faire faire à peu près ce qu'ils voulaient à leurs élèves les plus soumis et naïfs. Mais d'un point de vue morale ? Comment cet homme, aussi vicieux et stupide était-il, pouvait avoir l'absence d'esprit pour donner volontairement à lire une telle immondice à un de ses élèves ? A cet instant, une haine totale traversa le corps de l'hunter, qui serra de toutes ses forces ses poings pour surpasser cet état de colère, alors que ce prétentieux et immonde individu s'approchait alors de lui et de Dark Zelda.

"Dites, je me demande ce que deux personnes aussi différentes que vous peuvent fabriquer ensembles."

"Et moi je me demande depuis quand les professeurs s'amusent à forcer leurs élèves à lire des bouquins sur le kamasutra."

Si toutes les personnes de la pièce furent en premier lieu étonnés de la réaction de Yagari sans oser plus que ça s'y intéresser par peur de subir également son courroux, cette fois, tous se tournèrent vers les deux hommes, comme une façon collective très efficace de montrer leur accord avec la remarque que tous auraient aimé avoir le courage de faire. Le professeur d'éthique fronça les sourcils en voyant leurs regards. Ces derniers confirmaient ses propos, cette crapule avait bel et bien osé faire ça. Il allait le payer, il ne le savait pas encore, mais il allait sacrément le payer, quelque soit la manière appliquée. De plus, actuellement, Yagari avait clairement l'avantage sur cet homme. Premièrement, il était un peu le gentil de l'histoire, que ce soit aux yeux des spectateurs ou même de Dark Zelda. Si jusqu'à maintenant, les élèves présents devaient penser qu'ils se fourvoyaient, les propos du professeur de morale les avaient éclairés et ceux-ci étaient maintenant convaincus de ce qu'ils n'osaient croire en le voyant. Cet homme en rouge devait donc faire attention à ses propos et ses actes si il ne voulait pas empirer sa situation. Toga ne savait pas qui c'était. Un allié de Kaien, un ennemi infiltré, juste un imbécile qui méritait la mort, mais dans tous les cas, ce vampire n'avait rien à gagner à causer du grabuge. Deuxièmement, il ne pouvait même pas jouer publiquement sur l'ambivalence entre un vampire et un hunter, vu qu'ils étaient en pleine Day Class et que les trois quarts des personnes présentes ignoraient jusqu'à l'existence des vampires, si ce n'était plus. Yagari fronça les sourcils. Il allait prendre profit de cette situation, et essayait de tirer cet homme vers le bas. Il n'allait pas lui faire payer son acte maintenant, mais la vengeance était un plat qui se mangeait froid, et à ce niveau, Toga était un spécialiste du rayon surgelés. Pour le moment, il devait déjà placer le décor pour ses spectateurs afin de totalement prendre la suprématie de la discussion.

"Et pour l'information, il s'agit de mon élève. Je devais lui faire un cours particulier aujourd'hui, après mes cours. Et là, j'arrive et je vois une personne chargée de lui apporter soutien pédagogique et psychologique faire ça. Et ça, je n'apprécie pas du tout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Sam 6 Déc - 21:41

Alucard gardait le sourire tandis que le professeur semblait comprendre ce qu'il s'était passé et donc qu'il était le coupable de ce "crime impardonnable". A vrai dire, il aurait préféré que ce type ne s'en mêle pas mais ça pourrait être amusant. Lui qui s'ennuyait tellement depuis sa mort rêvait depuis longtemps à quelque peu de distraction. Il écouta tranquillement ce que le hunter avait à lui dire, se fichant complètement de chacun de ses mots mais bon, c'était uniquement par politesse.

"Et moi je me demande depuis quand les professeurs s'amusent à forcer leurs élèves à lire des bouquins sur le kamasutra."

Bien décidé à quelque peu s'amuser avec le hunter, le vampire prit un air faussement indigné, comme choqué par ce qu'il venait d'entendre.
A son âge, la comédie ça le connaissait et puis il était parfaitement capable d'effacer l’événement de la mémoire des élèves présents ici, il n'avait donc pas à craindre le moindre faux pas et pouvait même, s'il le souhaiter, utiliser les mots qu'il désirait. Enfin pour l'instant, il avait envie de s'essayer à la subtilité, plus par caprice qu'autre chose.
Retirant son chapeau et ses lunettes, ses yeux rouges sang fixèrent alors le professeur avant d'aller se poser sur la vampiresse.
Prenant une profonde inspiration, le regard désolé, il s'adressa alors poliment à ses deux interlocuteurs.


"Veuillez m'excuser, sur le karma quoi? Voyez-vous je suis anglais, j'ai beau parvenir à parler quelque peu votre langue, j'ai énormément de mal à lire, je ne connaissais pas ce genre d'ouvrage et n'y ai pas même jeté un œil, je pensais que c'était un livre pour perfectionner le japonais, je suis vraiment navré si ça n'était pas approprié, de quoi parle donc ce livre?"

Se penchant de manière mélodramatique sur le livre en question, il l'ouvrit au hasard et  écarquilla les yeux l'air choqué.
Décidément, il était doué, sans nul doute et n'allait pas hésiter à jouer le plus possible au chat et à la souris avec lui, bien décidé, cela va de soit, à être le chat.
Il savait très bien que ce qu'il avait fait était hautement répréhensible mais il savait très bien qu'il ne risquait rien que ça soit au niveau de sa réputation, du professeur ou même du directeur. De toutes manières il n'aurait pas tenté quelque chose de pareil si son petit postérieur oh combien confortable n'avait pas été en sécurité.
Se délectant à l'avance de sa victoire assuré, il soupira l'air affligé en secouant doucement la tête de manière négative.


"Oh bon sang! Je comprends mieux sa réaction! Je vous prie, mademoiselle, de bien vouloir agréer mes plus sincères excuses mais il se trouve que j'ai trouvé ce livre dans le rayon "japonais", une négligence en aura donc engendré une autre...
En tous les cas si jamais vous ne vous sentez pas en forme, je puis me proposer de vous conduire immédiatement à l'infirmerie, tout comme au professeur de psychologie qui saura sûrement, ma foi, vous aider à aller mieux. C'est selon votre choix chère élève."


Faisant une révérence prononcée en guise d'excuses, tenant son chapeau contre son torse, le vampire leur adressa un sourire amical tandis que son regard, lui, exprimait une toute autre expression, de la haine et de la froideur envers le hunter, d'assujettissement envers la vampire.
Fier de sa prestation, il parcouru la salle du regard rapidement et discrètement avant de refermer le livre d'un geste sec. L'air curieux, il demanda alors sur un ton léger et sympathique de sa voix rauque :


"Hum, veuillez excuser ma curiosité mais je suis professeur de la Night Class et donc, je me demandais quel type de cours vous pourriez bien lui donner puisqu'elle n'a aucune lacune, du moins, au vu de son dossier puisque je n'ai malheureusement pas encore eu la chance de lui donner cours, même si ce dernier aura lieu ce soir."

Alucard se sentait assez satisfait de sa réplique, après tout, il n'était pas le seul type ici à agir bizarrement, un hunter et une vampire n'avait rien à faire ensembles, encore plus en dehors des cours. D'ailleurs, si il ne se trompait pas, cet homme en face de lui était Tôga Yagari, le meilleur hunter de la Guilde, le chasseur légendaire n'étant plus dans ses fonctions. Alucard se réjouissait de le voir en face de lui bien qu'il ne l'appréciait pas, il était le numéro un de la Guilde, lui le plus fort vampire sur cette planète, il ne pouvait que rêver à un combat, un duel qui l'opposerait à cet homme, où le sang serait versé en grande quantité jusqu'à la mort de l'un d'entre eux. Son instinct de guerrier s'éveilla, il serait tellement ravi de pouvoir l’empaler ou de faire exploser sa "jolie" tête avec une de ses puissantes balles bien placées.
En un sens, ce qui le décevait était qu'il avait beau être un hunter il n'en restait pas moins un simple humain, juste légèrement modifié et donc, bien trop fragile pour un vampire tel que lui.
En effet, Alucard qui prenait plaisir à faire croire à ses adversaires qu'ils avaient une chance de le vaincre avant de les démembrer et d'annihiler la moindre once d'espoir, serait déçu si ça ne durerait que quelques secondes. Il voulait de l'épique, ce genre de batailles légendaires qui marquent les esprits et rentrent dans l'histoire, gravées à jamais comme dans du marbre, de celles qui marquent les consciences et anéantissent le paysage par leur violence.
Il voulait se battre pour se battre et surtout, pouvoir se donner à fond, être poussé dans ses derniers retranchements, que son adversaire consacre son âme et sa vie à l'éliminer, cet homme là, s'il existait quelque part, lui et lui seul mériterait le plus profond respect qu'un vampire tel que lui pourrait lui vouer.
Regardant toujours l'élève et le professeur, attendant patiemment qu'on lui réponde, il replaça machinalement l'une de ses épaisses mèches brunes qui lui cachait le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Dim 7 Déc - 22:23

"Veuillez m'excuser, sur le karma quoi? Voyez-vous je suis anglais, j'ai beau parvenir à parler quelque peu votre langue, j'ai énormément de mal à lire, je ne connaissais pas ce genre d'ouvrage et n'y ai pas même jeté un œil, je pensais que c'était un livre pour perfectionner le japonais, je suis vraiment navré si ça n'était pas approprié, de quoi parle donc ce livre?"

Toga regardait sombrement le mystérieux professeur, complètement abasourdi intérieurement par ce qu'il venait d'entendre. Était-ce lui, ou cet espèce d'enflure congénitale dopé à la saloperie se foutait de sa gueule ? Yagari devait avoir mal entendu, ou bien cet homme avait vraiment cru qu'il allait croire son amas d'âneries ? Le voir jouer l'innocent comme ça, avec sa tête de psychopathe et son aura de vampire pleine de noirceur, était aussi convaincant et crédible que de voir un palmier dans un désert. Ou en Alaska. Ou dans un désert en Alaska, au choix. Tout dans ses propos était bancal, succinct. Les élèves du professeur de morale justifiaient mieux leurs retards et leurs absences à côté. Déjà, un gars qui parlait de façon soutenue et claire leur langue mais prétendait ne pas savoir le lire, c'était déjà en soit bizarre. Mais alors qu'en plus, il lui fasse croire qu'il avait pris un livre, de façon mais alors totalement aléatoire, pour le donner à une japonaise, c'était vraiment peu cohérent. Surtout que rien ne lui disait que Dark Zelda en avait besoin. Ses excuses respiraient le mensonge à plein nez aux yeux de Toga, mais infligèrent le doute à des esprits plus stupides comme ceux des élèves. En lisant de façon totalement innocente et choquée le contenu du livre, l'homme en rouge ne put s'empêcher d'en rajouter une seconde couche, mettent encore plus en rognes le meilleur des hunters.

"Oh bon sang! Je comprends mieux sa réaction! Je vous prie, mademoiselle, de bien vouloir agréer mes plus sincères excuses mais il se trouve que j'ai trouvé ce livre dans le rayon "japonais", une négligence en aura donc engendré une autre...
En tous les cas si jamais vous ne vous sentez pas en forme, je puis me proposer de vous conduire immédiatement à l'infirmerie, tout comme au professeur de psychologie qui saura sûrement, ma foi, vous aider à aller mieux. C'est selon votre choix chère élève. Hum, veuillez excuser ma curiosité mais je suis professeur de la Night Class et donc, je me demandais quel type de cours vous pourriez bien lui donner puisqu'elle n'a aucune lacune, du moins, au vu de son dossier puisque je n'ai malheureusement pas encore eu la chance de lui donner cours, même si ce dernier aura lieu ce soir."


"Hmm... Vous devez avoir une vision vraiment très spécifique de l'écriture japonaise pour ne pas être capable de comprendre du tout le titre d'un livre et être en même temps capable de lire en détails le dossier d'un élève."

La remarque de Toga fut de nouveau froide, vive et surtout très bien placée. Car effectivement, les propos du professeur de la Night Class manquaient grandement de cohérence quand le professeur de la Day Class en soulevait les différents points. Le doute des élèves persista, mais repartit de coup-ci dans le sens de l'hunter, qui décrédibilisait à nouveau moralement et surtout intellectuellement le vampire rouge. Ce dernier pouvait bien contre-attaquer et offrir l'excuse qu'il voulait, cette dernière gardera l'apparence d'une justification, d'une défense, et donc d'une défaite. N'ayant par conséquent aucune raison d'attendre cette dernière, l'hunter prit encore une fois la main en prenant la peine de répondre avec un calme et une clarté à toute épreuve, ne laissant pas le moindre doute de mensonge dans chacune de ses syllabes prononcées. Il pouvait bien mentir, Dark Zelda le suivrait, après tout, elle était en mission top secrète, elle se devait de cacher l'importante vérité, même à un professeur.

"Pour vous répondre, elle a brisé une règle de base de l'académie, en mangeant deux fois : Pendant la Night Class et la Day Class. Elle est en retenue pour plusieurs heures. Les règles sont claires là-dessus, monsieur... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Mar 9 Déc - 13:26

"Hmm... Vous devez avoir une vision vraiment très spécifique de l'écriture japonaise pour ne pas être capable de comprendre du tout le titre d'un livre et être en même temps capable de lire en détails le dossier d'un élève."

A ces mots le visage du vampire devint plus sombre, il en avait assez de jouer avec lui, il allait lui clouer le bec une bonne fois pour toute et poursuivre ce qu'il avait à faire bien tranquillement sans ce soucier de cet homme. Il ne l'avait pas cru une seule seconde, très bien, au moins il était à la hauteur de sa réputation. Le jaugeant à nouveau des pieds à la tête, Alucard n'avait vraiment pas à se plaindre de cet adversaire plein de jugeote et incrédule. Cependant il se permit une phrase supplémentaire à l'encontre du hunter, pleine d'arrogance et de sang-froid, de toutes manières ce qu'il allait dire était vrai, quoi qu'en pense cet hunter.

"La réponse est très simple cher ami, son dossier m'a été faxé directement au manoir des Hellsing ainsi que ceux des "meilleurs élèves" de la Night Class. Bien sûr on me les a envoyés en anglais, j'ai une preuve puisque vous semblez tant douter de mes dires. Quant à mon langage soutenu, sachez que je suis comte et c'est donc dans mes habitudes de m'exprimer ainsi."

Sortant alors magistralement un document de la poche de son manteau, le vampire le tendit au hunter, un large sourire satisfait sur le visage. Voilà qui devrait le moucher quelque peu, peut-être qu'ensuite il le laisserait enfin tranquille et qu'il pourrait aller boire un verre de son breuvage favoris, du sang, AB bien sûr, le plus rare, mélangé avec du vin de qualité. Ayant déjà l'eau à la bouche il attendait néanmoins patiemment la réponse de l'homme à ce sujet. Le fax était bien sûr authentique, écrit entièrement en anglais et comportait, en bas à droite, la signature en japonais de Kaien Kurosu, plus réel que ça, c'était introuvable. De toutes manières même si l'hunter ne le croyait pas il n'en avait que faire car sur ce point-ci, il n'avait rien à se reprocher.
Quand au fait qu'il ne lise pas le japonais, c'était avéré, il n'allait tout de même pas prendre la peine d'apprendre à lire et à écrire une langue si compliquée alors que l'anglais était une langue quasi universelle et même si les japonais la parlent très mal, dont ses élèves, il ne voyait pas l'intérêt d'apprendre à lire le japonais alors qu'il y avait des écriteaux en anglais et que, dans les restaurants, il y avait presque toujours une photo du plat avec sa description en anglais. De plus, Alucard avait bien mieux à faire qu'apprendre une langue, comme tuer des goules par exemple, il s'était donc contenté du japonais parlé, ce qui était largement suffisant à son goût et démontrait déjà, d'un énorme effort de sa part.
Bien sûr en ce qui concerne le titre du livre, Alucard n'avait réellement pas pu lire les Kanjis écrits mais avait discrètement regardé l'intérieur. Evidemment que le livre n'était, de base, pas rangé dans la section japonais, mais nul ici ne pouvait prouver quoi que ce soit à ce sujet. Si les panneaux pour indiquer le type de livre étaient écrits en Kanjis et en anglais, les livres étaient quant à eux, tous en japonais.
Le vampire avait du donc ramener son propre livre pour donner ces cours et s'en servit d'ailleurs comme deuxième pièce à conviction. Le tendant en hunter comme précédemment, il argumenta d'un ton calme.


"Comme seconde et dernière preuve de ma bonne foi, voici mon livre de cours personnel et vous pourrez en juger de par vous même, ce dernier est écrit intégralement en anglais. Quant au fait que je parle votre langue mais ne l'écrit ni ne la lit la raison est très simple. Il y a deux mille cent trente six Kanjis rependus, car utilisés dans les documents officiels mais il y a en tout et pour tout onze mille quatre cents trente-six Kanjis différents. Voilà pourquoi je ne compte pas apprendre l'écriture et la lecture du japonais, ce serait une perte de temps immense. Et encore quand je dis immense je pèse mes mots car je n'ai parlé que des kanji! Vous avez aussi des Kana, Katakana, Furigana et les Romaji! J'en oublie même peut-être!
Alors sincèrement, pour ce qui est d'apprendre ça, on en reparlera quand votre langue sera plus simple."


Les mots du vampires avaient été aussi tranchants qu'une épée ardemment aiguisée. Non mais quelle idée d'avoir autant de caractère différents?! Les japonais devaient passer un nombre incalculable d'heures à les apprendre! Surtout qu'il faut tracer chaque trait du caractère dans le bon ordre! Un pays de malades c'était certain! Enfin pour le coup Alucard s'était montré on ne peut plus franc envers le hunter. Pour un étranger cette langue peut se révéler extrême et lui, ce crétin de professeur, pensait que des gens comme le vampire savait forcément lire et écrire sa langue de tordus?! C'était d'un narcissisme certain! Surtout quand on sait à quel point les japonais on du mal avec l'anglais, bien qu'ils se montrent serviables, la plupart ont même décidés d'ignorer complètement la langue de Shakespeare alors que celle-ci était bien plus simple que leur... Langue de singes.
Laissant échapper un soupir de dépit à l'abruti fini qui lui faisait face, il remit en place l'une des mèches qui lui cachaient les yeux. Si certains lui conseilleraient sûrement de couper sa chevelure, il n'en ferait rien. Il l'aimait telle quelle, indomptable. Certes, Alucard s'était quelque peu emporté, mais il détestait que quelqu'un ose lui tenir tête avec tant d'assurance et d'insolence, surtout quand il n'en avait pas les moyens car le vampire ne le respectait en aucun cas. L'air supérieur du hunter quand ce dernier tentait de démonter ses arguments l'insupportait également. Si il n'y avait pas autant d'élèves dans cette pièce il ne faisait nul doute que le corps de ce pauvre homme aurait déjà été donné en pâture au Cromwell, plongeant alors le hunter dans un état de cauchemars éternels. Et encore, Alucard n'était pas sûr qu'il méritait une telle mort, quelque chose de plus simple ferait tout autant l'affaire, comme une décapitation par exemple.
L'aura déjà puissante qui émanait du vampire transpirait l'envie de tuer bien que celui-ci la contenait.
Il allait ajouter quelque chose quand le hunter poursuivit


"Pour vous répondre, elle a brisé une règle de base de l'académie, en mangeant deux fois : Pendant la Night Class et la Day Class. Elle est en retenue pour plusieurs heures. Les règles sont claires là-dessus, monsieur... ?"

Le vampire afficha un sourire carnassier et fit une légère courbette au professeur. Ainsi il voulait savoir qui il était? Il était donc assez fou ou stupide pour ignorer son existence? Ou alors peut-être qu'il ne le connaissait que de nom. Bah, dans tous les cas si c'était ce qu'il voulait savoir, il allait être servit.

"Lord Alucard au service de madame Integra Fairbrook Wingates Hellsing elle-même au service de madame la reine d'Angleterre."

Et voilà, si avec ça il ose encore répliquer quelque chose, c'est que ce type a plus de burnes qu'Even Knievel. Souriant d'un air triomphant, le vampire relâcha son aura l'espace d'une seconde et la totalité des personnes présentes, hormis Alucard, Yagari et Dark Zelda s'évanouirent, la jeune sang-pure quant à elle se tenait la tête, comme prise d'une violente migraine. Le vampire fut surpris que le hunter ai pu résister à cela et commençait à mieux le considérer, il n'était donc pas si faible que ça.
Prenant un air désappointé, il s'adressa alors au professeur d'éthique.


"Oh mince! Que je suis maladroit, ça m'a totalement échappé!"

Attendant patiemment la réaction du hunter qui allait enfin savoir qui il était, le vampire en profita pour jeter un œil à la jeune sang-pure qui tremblait, tétanisée et tentait de bredouiller un mot, ce mot semblait lui brûler les lèvres et lui déchirer la gorge tant elle était crispée.

"D-Dracula..."

Enfin, elle l'avait prononcé, ce nom qui effrayait tant, celui du vampire le plus destructeur, le plus cruel, qui avait fait couler des océans de sang écarlate, qui avait exterminé des milliers de personnes et absorbé leur âme et leur vie. Qui avait, sous le nom d'Alucard, l'anagramme de Dracula, anéanti le III ème Reich avec pour seule aide le majordome de la famille Hellsing, qui était alors à peine adolescent. Vlad Tepes, dis "l'empaleur" pour le plaisir qu'il prenait à empaler ses victimes, qui avait était surnommé par la suite "Dracula", qui signifie "dragon".
Cet homme dont le passé était plus sombre que les plus noires ténèbres se tenait devant eux, un sourire aliéné aux lèvres, jubilant du nom qu'il venait d'entendre.
Ainsi elle n'était pas si naïve et idiote que ça, tant mieux, elle sera parfaite, pensait-il alors que son regard s'égarait un peu plus sur la jeune fille.


"Oui... Elle sera parfaite..."

Osa-t-il murmurer à voix haute tandis qu'il la considérait. Son teint de porcelaine, ses lèvres pulpeuses couleur du sang, ses yeux rubis et sa poitrine généreuse... Quelque chose chez elle l’intéressait. Peut-être la puissante aura ténébreuse qui s'échappait d'elle même en cet instant ou alors son doux parfum de rose, d'une rose si fragile qu'elle ne peut-être cueillie.
Mais Alucard la cueillerait. Il comptait même l'arracher brutalement, sans merci, aucune envers cette beauté éphémère.
Il aimait tout détruire et encore plus les choses précieuses, les choses délicates, les choses magnifiques. La voir trembler, s'agiter, comme si elle était sur le point de se briser l'escitait au plus haut point. Oh mais pas de façon perverse, d'une excitation violente et destructrice, de celle qu'il ressentait quand il détruisait des centaines de corps pour les réduire en poussières et en flaque de sang.
D'ailleurs le sang d'une fille pareille serait sûrement délicieux, il imaginait déjà un goût sucré et délicat, le genre de sang qui s'apprécie comme un excellent vin de grande renommée.
Se passant sa longue langue sur les lèvres, un air malsain au visage, il dévorait déjà chaque parcelle visible de son corps du regard, prêt à plonger ses canines au plus profond de sa chair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Mer 10 Déc - 18:53

"La réponse est très simple cher ami, son dossier m'a été faxé directement au manoir des Hellsing ainsi que ceux des "meilleurs élèves" de la Night Class. Bien sûr on me les a envoyés en anglais, j'ai une preuve puisque vous semblez tant douter de mes dires. Quant à mon langage soutenu, sachez que je suis comte et c'est donc dans mes habitudes de m'exprimer ainsi."

Bon bah voilà, il s'était justifié. Il fallait bien qu'il le fasse, la situation était tout contre lui après tout. D'ailleurs, son histoire de langage soutenu était totalement bancale. Ce n'était parce qu'un haut dignitaire parlait telle une personne de son rang qu'il allait savoir parfaitement utiliser la complexité d'une langue étrangère, surtout quand il prétendait être incapable de lire le titre d'un bouquin assez illustratif. De toute façon, tout était tordu dans les propos du vampire rouge. Certes, il arrivait à trouver réponse aux différents reproches de Yagari. Mais ces réponses étaient trop recherchées, incohérentes, et parfois mêmes exagérées. La langue, déjà. Mais surtout, Dark Zelda. Comme par hasard, cet homme avait le dossier de la jeune lycéenne dans sa poche. Ca, alors. On avait tous les dossiers de ses élèves sous la main après tout, pour sûr. Et puis, les dossiers étaient volumineux. Il ne pouvait pas en porter plus d'un dans une poche. Cela signifiait que cet étrange professeur portait actuellement un dossier en particulier, celui de Dark Zelda. Et donc qu'il était venu à sa rencontre volontairement. Beaucoup trop de coïncidences pour que ce fut crédible. Par ailleurs, l'homme en rouge l'avait dit lui-même, cette fille n'a aucune lacune dans aucun domaine. Pourquoi s'attarder sur son cas alors ? Pourquoi prendre la peine de donner à un livre de japonais à une native du pays, une sang-pure à l'apprentissage très aboutie, qui a de très bonnes notes partout ? Et il ne pouvait pas ne pas l'avoir reconnu avec le dossier en main. La preuve, il l'avait comparé sans que Toga ne l'ait nommé. Et même si cet homme voulait donner, disons, un approfondissement très complexe sur une matière à cette fille, il aurait fallu un minimum de talent dans ce domaine. Comment un homme incapable de lire un kanji peut prétendre faire évoluer une fille en japonais ? Il aurait fallu qu'il donne un livre très particulier, pas un livre au pif dans le rayon de la langue. Si dans les apparences ses propos semblaient se tenir, au fond, ils étaient creux, sans aucune cohérence et clairement instables. Même les élèves le sentaient au fond d'eux, sans en arriver à ce raisonnement. Mais soudain, l'homme en rouge fit éclater son aura de vampire en dévoilant son identité.

"Lord Alucard au service de madame Integra Fairbrook Wingates Hellsing elle-même au service de madame la reine d'Angleterre."

"Woah. Très impressionné. Toga Yagari, botteur de culs."

Toga ne frissonna que légèrement face à l'aura du vampire. Il avait l'habitude de ce genre de "surpuissance", même si celle-ci atteignait des sommets. Cependant, il grimaça très négativement en voyant toutes les personnes dans la salle s'évanouirent immédiatement, excepté lui-même, Dark Zelda qui ne se sentait pas bien du tout et ce fameux Alucard. L'hunter n'aimait pas ça du tout. Pas dans le sens où il craignait d'une façon quelconque le Lord, mais plutôt dans le sens où il avait une folle envie de lui mettre une tarte. Quel professeur, qui plus est soi-disant aux ordres de sa majesté, faisait évanouir ses élèves juste pour se la péter ? Il était juste pitoyable. Et le pire, c'était qu'il fixait avec avidité Dark Zelda, affichant fièrement son envie de la posséder à travers une déshumanisation totale de sa personne en parlant de perfection, comme-ci c'était un vulgaire objet. Le professeur de morale bouillonnait intérieurement. Là, il allait en botter un, de cul. Puisqu'il aimait le rouge, ce connard, Toga allait lui flinguer l'anus jusqu'à ce que l'on eut cru qu'il avait ses règles, ce salaud. Un professeur qui montrait un livre sur le sexe à une enfant, déjà, c'est grave. Un professeur qui faisait s'évanouir ses élèves, extrêmement grave. Mais alors, un professeur qui lorgnait tel le dernier des pervers avec sa langue hideuse sur une innocente et jeune élève, ça, c'était une chose que jamais, oh non jamais, Toga ne pourrait pardonner. Peu importait la puissance de son adversaire, l'hunter n'avait pas peur. Il en avait affronté des très coriaces, pas loin de son niveau. Il allait défendre Dark Zelda, la tenir à l'écart de cet enfoiré aussi longtemps qu'il voudra l'approcher, et ceci au prix de sa vie s'il le fallait. Mais avant tout, la base des bases : La provocation.

"Dîtes-moi... Alucard... A quel point êtes-vous une merde lâche et frustrée pour en venir à la "force" quand vous vous rendez compte que vous n'êtes pas capable d'être crédible et de cacher votre stupidité ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Mar 16 Déc - 0:50

Tandis qu'Alucard se concentrait sur sa future proie, Yagari lâcha:

"Woah. Très impressionné. Toga Yagari, botteur de culs."

Et voilà, il fallait qu'il soit arrogant et vulgaire, Alucard détestait ce genre de types, cet humain était finalement comme les autres et venait de chuter de manière irrémédiable dans l'estime du vampire. Le nosferatu n'avait qu'une envie, jouer avec ses nerfs jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus, qu'il soit à bout et craque, ce qu'il n'allait pas se priver de faire. Arrogant n'est-ce pas? C'était parfaitement dans les cordes du vampires, presque enfantin.

"Vous avez oublié le "professionnel" à la fin."

Première riposte, le reste n'allait pas tarder à venir, pas de panique. Ce hunter de pacotille allait voir de quel bois se chauffait un vrai vampire, surtout qu'il n'avait rien à foutre avec sa proie, Dark Zelda lui appartenait à lui, pas à l'autre crétin.

"Dîtes-moi... Alucard... A quel point êtes-vous une merde lâche et frustrée pour en venir à la "force" quand vous vous rendez compte que vous n'êtes pas capable d'être crédible et de cacher votre stupidité ?"

A ces mots le vampire manqua de s'étouffer et adressa un regard noir au hunter. Il osait l'insulter. Parce que, peut-être, que monsieur se croyait supérieur? En cet instant précis, il aurait été ravi de lui écraser sa sale petite gueule contre le sol ou le mur, et puis... Le Cromwell avait sûrement très faim, un bon maître se devait de nourrir son chien, après tout...
Mais voilà, ce type était l'ami du directeur et il aurait sûrement de gros problèmes s'il venait à le réduire en pâté pour chien, dommage...
Tentant de se contenir, le vampire reprit son sourire en coin et toisa le hunter tout en réfléchissant à sa riposte.
Il se devait de mettre les points sur les i, de remettre cet idiot fini à sa place tout en espérant qu'il y reste. Il était hors de question que cet homme se mette entre lui et sa proie, il était donc beaucoup plus rapide de lui dire la vérité afin de peut-être, calmer les ardeurs de ce hunter de pacotille.

Lui tendant d'autres dossiers, il déclara comme s'il faisait une liste, les noms des autres sangs-purs afin de lui prouver sa bonne foi sur la question et, comme si de rien n'était, le dossier concernant le hunter lui-même, venant de la Guilde avec, pour le prouver, le sceau de cette dernière dessus ainsi que la signature du président de l'association.
Il prit alors un air gêné et s'empressa de récupéré le dossier dans un geste faussement paniqué après avoir tout de même laisser le temps au hunter d'apercevoir quelques informations puis déclara:


"Ah non, pas celui-là, bon, comme vous pouvez le voir, monsieur Tôga Yagari, trente-deux ans, tous ces dossiers sont en anglais et sur les sangs-purs de la Night Class, les élèves sensibles, donc."

Voilà la première salve de lancée, la deuxième allait suivre mais avant cela, il fallait temporiser. Laissant le temps au hunter de comprendre, ou pas, pourquoi il avait un dossier sur lui, il sourit de plus belle et rangea tranquillement le fameux dossier dans son manteau, lui laissant les autres en main.
Puis, un air plus sombre au visage, il s'approcha de lui, le pas lourd avant de lâcher sur un ton menaçant :


"Et vous, cher hunter, à quel point êtes vous un crétin fini à la pisse, pour oser vous mettre entre un level A et sa proie, qui plus est lorsque celle-ci est sa fiancée?"

Enfin les choses étaient mises au clair. Peut-être que maintenant, il allait comprendre qu'il ferait mieux de se mêler de son cul plutôt que des affaires des autres. S'il lui avait filé c bouquin c'était pour une bonne raison, du moins de son point de vue. Raison qu'il tenta d'expliquer rapidement au hunter sans vraiment porter attention à la réaction qu'il pourrait avoir, après tout, il faisait ce qu'il voulait, ça ne le regardait pas.

"Oh, et d'ailleurs je lui ai donné ce livre afin qu'elle apprenne ce que lui ont caché ses parents. Imaginez un peu la réaction qu'elle aurait eu la première fois que je l'aurais prise si je ne lui avait pas montré cela d'abord? Regardez déjà dans quel état la mise ce livre, ça aurait été catastrophique, sa naïveté est vraiment excessive.
Quant à ces élèves, ne vous en faites pas, ils auront tout oublié de notre petit "entretien", maintenant si vous voulez bien terminer votre "colle", je reste pour surveiller ma promise et l'emmène ensuite dîner dehors, j'ai l'autorisation de sortie du directeur et je sais être un gentleman, ne vous en faites pas."


Bon, peut-être qu'avec ça il allait enfin comprendre qu'il ne pouvait rien faire pour changer quoi que ce soit, cette fille allait être entièrement sous son emprise dans quelques temps, et il sera incapable de l'aider, il ne pourra que la voir changer peu à peu pour devenir parfaite aux yeux du vampires. Elle avait été élevée dans cet objectif après tout, ce serait dommage de gâcher tout le travail de ses parents à cause d'un stupide hunter.
Remettant l'une de ses mèches noires en place, il croisa les bras et attendit la suite de cette "confrontation" sans même la moindre impatience. A vrai dire, il se fichait pas mal de ce type, il serait un insecte si facile à écraser... Mais pourquoi fallait-il qu'il se mette en travers de sa route? Pourquoi aidait-il une sang-pure, lui qui disait qu'il valait mieux "les laisser s’entre-tuer"? Qu'avait-elle de si spéciale pour mériter tant d'attention de sa part? Elle avait pourtant l'air d'une banale sang-pure, de loin...
C'est vrai qu'en y regardant de plus près, son teint de porcelaine et son air de poupée fragile pouvait plaire... Tout comme son innocence qu'elle affichait si naturellement, elle qui tentait de passer pour une grande...

Cette dernière était d'ailleurs toute tremblante. C'est vrai qu'elle n'était sûrement pas au courant de ses propres fiançailles, ça avait dû la choquer... Bah, elle s'en remettra un jour au l'autre, il n'y pouvait rien si Integra, la maîtresse du vampire, et les parents de la jeune sang-pure s'était arrangés pour les marier tout en étant, dans les deux cas, du moins les parents le pensaient, gagnants du contrat.
En réalité Integra était grandement gagnante et eux n'auraient rien de plus qu'un titre, le vampire ne comptant pas leur obéir comme il était censé le faire.
D'ailleurs dans cette affaire même lui y gagnait avec cette épouse, bien qu'elle ne l’intéressait pas plus que ça, son sang sentait délicieusement bon alors il ferait son travail en prenant une commission au passage.
Pour ce qu'il s'agit du livre sur les relations sexuelles? Le contrat stipulait qu'il devait y avoir un héritier ou celui-ci ne se mettrait pas en application, enfin même si ça ne serait pas désagréable de remplir cette clause, il n'avait ni l'envie, ni la motivation de lui expliquer chaque chose. Aussi, le livre lui a épargné bien des souffrances et rendu un grand service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Mar 16 Déc - 22:36

Toga regarda d'un air désintéressé l'imbécile en face de lui essayer une nouvelle fois de se justifier. Cet Alucard n'avait décidément pas atteint le fond, il continuait à creuser. Grand bien lui fasse, l'hunter n'en avait rien à battre et le reste de l'auditoire faisait un gros dodo parce que monsieur Tomate avait voulu faire péter l'aura. Même le fait de voir son dossier tomber ne lui faisait ni chaud ni froid, déjà que l'acte du vampire était aussi discret et subtil qu'un pingouin en ville, il ne l'impressionna pas du tout. Son âge ? Bwarf, il avait même pas la quarantaine, il était encore bien conservé. Son nom et son prénom ? Déjà dit. Le reste était ce que l'ensemble des autres professeurs savait sur lui, en gros, quasiment rien. M'enfin, si cela amusait ce guignol, tant mieux, il perdait juste du temps et surtout de la crédibilité. Le professeur de morale pouvait en profiter pour préparer ses prochaines punchlines. Alucard ramassa le dossier puis rangea les autres, avant de finalement répondre d'un ton méprisant qui énerva immédiatement Yagari :

"Et vous, cher hunter, à quel point êtes vous un crétin fini à la pisse, pour oser vous mettre entre un level A et sa proie, qui plus est lorsque celle-ci est sa fiancée?"

Toga fronça les sourcils. Sa fiancée ? C'était donc ça le schmilblick. Cette ordure était l'enfoiré congénital avec qui Dark Zelda devait se marier suite à un arrangement de leurs deux familles ? Déjà que l'hunter n'avait pas une grande estime de son interlocuteur, celle-ci venait de passer en dessous du zéro absolu. Cela expliquait pourquoi cet enfoiré se pensait pouvoir considérer Dark Zelda comme sa propriété, et en faire ce qu'il voulait. C'était bien les levels A ça, un peu de pouvoirs et hop on se prend pour des champions, alors qu'on est au final que des frustrés sociaux et des impuissants sexuellement parlant. Sauf que le monsieur, là, devant lui, avait totalement tort de penser ainsi. Il pensait quoi ? Que parce qu'il évoquait une position de futur mari, il ne pouvait pas se faire enculer à sec par un hunter ? Il était bien naïf. N'écoutant qu'à moitié le délire abruti du sang pur, il crut entendre que le directeur avait donné l'autorisation. Kaien... Mais quel débile, ce mec, toujours à foutre tout le monde dans les ennuis. Dire que c'était son meilleur ami. Et c'était toujours à Yagari de réparer les pots cassés devant lui. Et il allait le faire maintenant.

"Hum, pardon ? Oh, j'ai mal entendu, pardon ! Pendant un moment j'ai cru que tu disais un truc intelligent ! Déjà, mon gars, t'es pas encore marié avec, donc pour le moment t'es qu'une pute en collants qui fait chier son monde. Deuxièmement, le directeur t'a peut-être permis de sortir avec elle, mais pas d'assommer mes élèves. C'est un crime, même pour un professeur... Surtout pour un professeur. Et tu as peut-être tes relations haut placées, mais j'ai les miennes aussi. Et enfin... Je préfère encore te voir lécher les couilles de Kaien que de te laisser partir avec elle. Ose l'approcher et tu deviendras mon pire ennemi."

En disant cela, l'hunter se mit devant Dark Zelda avec un air sérieux et protecteur, l'homme défiant du regard le vampire rouge. Il renifla l'air. Il connaissait cette odeur, Yagari pouvait bien faire ce qu'il voulait, et il allait en profiter pour bien faire chier et remettre à sa place cet enflure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Ven 19 Déc - 13:20

Alucard voyait bien à l'expression du hunter, que ce qu'il disait ne lui plaisait pas. Il aurait pu en avoir quelque chose à faire mais non, il s'en fichait et pas qu'un peu. Cette vampiresse était sienne et il ne pourrait rien y changer peu importe ce qu'il comptait faire.

"Hum, pardon ? Oh, j'ai mal entendu, pardon ! Pendant un moment j'ai cru que tu disais un truc intelligent ! Déjà, mon gars, t'es pas encore marié avec, donc pour le moment t'es qu'une pute en collants qui fait chier son monde. Deuxièmement, le directeur t'a peut-être permis de sortir avec elle, mais pas d'assommer mes élèves. C'est un crime, même pour un professeur... Surtout pour un professeur. Et tu as peut-être tes relations haut placées, mais j'ai les miennes aussi. Et enfin... Je préfère encore te voir lécher les couilles de Kaien que de te laisser partir avec elle. Ose l'approcher et tu deviendras mon pire ennemi."

Ce type... Quelle vulgarité... Pour qui il se prenait sérieusement? S'il pensait que sa petite punchline allait faire changer Alucard, il pouvait toujours courir. Cet homme n'était pas omniscient, ni Dieu, ni quoi que ce soit d'ailleurs. C'était juste un pauvre con qui se pensait supérieur aux autres parce qu'il avait un flingue et savait s'en servir. Enfin de ce point de vue-là, Alucard en avait un aussi et savait parfaitement l'utiliser. Il en avait même deux, d'ailleurs, et tirer sur un crétin dans son genre ne le gênerait aucunement même si malheureusement, ce serait gâcher des balles pour un déchet inutile.


"Pas encore marié? Certes, mais cela arrivera très bientôt. Je devais d'ailleurs l'emmener faire sa robe sur mesure après le repas. Hum... Je sais, puisque vous ne me faites pas confiance vous n'avez qu'à venir. Je ne paierais pas votre part en tous cas, débrouillez vous. Là où je veux en venir, c'est qu'il parait que ça porte malheur de voir la mariée dans sa robe, ça ne me gênerait pas mais ma maîtresse est croyante et ça l'irriterait que je le fasse.
Donc j'aimerais avoir un avis subjectif, être certain qu'elle sera parfaite, que sa robe souligne son rang et sa beauté, vous me servirez de cobaye, je regarderais uniquement votre réaction pour savoir si elle est réussie.
Oh, et, je vous vouvoie, très cher, tâchez d'en faire autant."


Voilà qui devrait être assez clair. Le vampire ne lui laissait aucun choix, soit il l'accompagnait et pourrait ainsi le surveiller à sa guise, soit il ne venait pas et Alucard l’emmènerait tout de même, tant pis pour Yagari.
Le vampire agissait ainsi pour, premièrement, montrer sa bonne foi, deuxièmement, s'il venait, pouvoir respecter le souhait de sa maîtresse ; qu'il ne voit pas sa fiancée dans sa robe de mariée.
Malgré tout, l'un des propos du hunter avait irrité le vampire et il comptait bien le relever immédiatement.


"Quant à votre ami Kaien, ne vous en faites pas, je vous laisserais vous occuper de ses "couilles", comme vous en avez sûrement l'habitude."

C'est ce qui s'appelle se faire moucher, et en beauté en plus, Alucard ne manquait pas de répartie, c'est sûr qu'avec tous ces siècles, il avait pas mal d'expérience.
Il croisa ensuite les bras, rendant le regard défiant au hunter, que celui-ci osait lui adresser. Si cette fille l'intéressait le vampire n'hésiterait pas à se battre pour sa proie, un si petit insecte était inoffensif de toutes manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Dim 28 Déc - 15:53

"Quant à votre ami Kaien, ne vous en faites pas, je vous laisserais vous occuper de ses "couilles", comme vous en avez sûrement l'habitude."

"Haha... Haha... T'as une répartie de ouf, ma poule. Tu m'as fait frissonner. Je crois que je n'ai pas été clair. J'en ai rien à battre que tu t'apprête à te marier avec elle. On est en pleine semaine de cours, elle restera ici. Et de toute manière je ne te laisserais pas la toucher. Alors je te propose bien humblement d'aller te faire foutre, et de retourner te baigner dans les règles mensuelles de ta maîtresse."

Cette fois, Toga n'accompagna pas ses propos que d'insultes et de répartie. Il sortit également de sa chemise, bien dissimulé, son pistolet qu'il pointa sévèrement sur le vampire rouge. Il avait compris que ce vampire avait de mauvaises intentions, et n'avait pas en tête de les laisser s'en tirer. Alors il ne laissera pas le premier coup à son adversaire, et il allait se préparer immédiatement à la réplique. Pas pour l'attaquer ou le menacer, juste pour lui montrer qu'il était prêt à se défendre si jamais le grand Alucard venait à utiliser la force. Techniquement, il était désavantagé dans un combat contre un si puissant adversaire, surtout qu'il n'était que peu armé. Mais si les choses se gâtaient, il pourrait tenir assez longtemps pour rameuter la défense du château, et tout au pire cela fera de ce vampire de pacotille un criminel d'ordre public, et ce serait la victoire de Toga, même si cela devait lui coûter la vie. Attendant une réaction de son interlocuteur, Yagari n'eut cependant pas le temps de réfléchir plus longtemps et de voir ce qu'en pensait le comte Dracula, car soudainement, un homme apparut entre lui et Alucard. Un homme qu'il connaissait bien, et qui semblait décider pour la deuxième fois à lui sauver la vie. Un homme qui enseignait dans cette école la psychologie. Andrew Sarkov. Celui-ci était apparu de nul part, et semblait totalement tranquille malgré la situation tendue et les corps au sol. Il rigola doucement, en mettant sa main, puis laissa échapper son rire sympathique, qui agaça très rapidement le hunter. Andrew cessa alors de rire et regarda tout souriant les deux hommes se faisant face.

"Hahaha, voyons, professeurs, est-ce une façon de se comporter dans une bibliothèque, où calme, sagacité et respect sont demandés ? ~~"

"C'est pas le moment de déconner, Andrew."

Pour la première fois de sa vie, le professeur d'éthique put voir Andrew lui lancer un regard sombre et sévère, ce qui fit froid dans le dos au hunter pourtant aguerri. Ce frisson venait-il de la vitesse à laquelle il avait fait ce regard et la surprise face à ce dernier, ou au regard lui-même, qui aurait terrorisé un fantôme ? Au fond, même si il en savait un peu plus que la moyenne, Yagari ne savait que très peu de choses sur ce fameux Andrew Sarkov, et il ne savait si dans la situation actuelle, il devait être rassuré ou encore plus inquiet. Après tout, rien n'empêchait, au vu de ce regard glacial, que son soi-disant allié fut justement du côté de ce monstre sanguinaire. Mais heureusement, les craintes de Toga s'évaporèrent très rapidement lorsqu'il vit Andrew se tournait vers Alucard en reprenant son sourire. Non, au fond, le professeur de psychologie n'avait fait qu'une chose : Faire comprendre à son camarade de cours et plus encore qu'il prenait les choses en main, que l'hunter avait fait bien assez foutu la merde comme ça et qu'il devait se taire dès maintenant afin de laisser la parole à une personne plus à même de résoudre la situation. Et au fond, ce gars, une fois de plus, avait raison, et Yagari rabaissa son arme en soupirant, la rangeant dans sa chemise et se rapprochant de Dark Zelda comme un bouclier humain. Il devait lui faire confiance, sinon la situation allait dégénérer. Andrew mit ses poings sur ses hanches avec un grand sourire amical, alors qu'il s'adressait à Alucard en se présentant à lui. Si sa voix était la plus sympathique du monde, on sentait bien dans ses propos que le professeur de psychologie ne plaisantait pas.

"Andrew Sarkov, professeur de psychologie, enchanté ! Je n'ai pas de dossier, je suis désolé, je viens d'arriver, encore plus récemment que vous, haha ! M'enfin, ce n'est pas pour autant que je ne connais pas le règlement... De un, il est interdit d'utiliser ses pouvoirs ou son aura de vampire sur les élèves, en particulier ceux de la Day Class et sans raison valable. De deux, vous pouvez être marié à cette fille ou non, bientôt l'être ou non, elle est actuellement sous la protection de l'académie, et l'avoir rejoint temporairement ne vous donne pas le droit d'outrepasser cette règle. Le directeur a donné certes l'autorisation spéciale d'une sortie, mais ce que vous oubliez, c'est que cela ne doit pas se passer par la force. Or, vous avez utilisé votre aura, donc d'un point de vue légale, vous avez agressé cette fille. Et cela est très grave, mon cher, car cela peut vous coûter un renvoi immédiat de l'académie, quelque soit vos influences. Et de trois... Je ne pense pas que votre chère maîtresse apprécie de savoir que vous causez du grabuge dans une école... Elle risquerait de mettre le pauvre chien à la niche et de le remettre en laisse, ce serait tellement dommage ~~ Alors je vous recommande fortement de partir d'ici, maintenant, après vous être excusé auprès de l'élève. Et je ne veux pas de "mais c'est lui qui a commencé". Si vous vous faîtes oublier et laisser cette jeune femme tranquille, on fera une croix sur votre comportement... Mais si vous insistez... Nous devrons être très désagréable...

Andrew grimaça un peu en disant cela, créant un rictus qui signifiait clairement qu'il savait à qui il avait à faire et que cela ne lui faisait pas peur. Toga soupira d'aise et attendit tranquillement la réponse du vampire sanguinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Zelda
Admin
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Une longue attente   Dim 28 Déc - 19:42

Dark Zelda avait écouté leurs paroles en y prêtant plus ou moins intention. Si elle avait bien compris, Alucard voulait l'emmener avec lui et Yagari tentait de l'en empêcher...
Elle avait été plus que surprise en apprenant qu'elle était fiancée à cet homme, le comte Dracula, le plus puissant vampire au monde... On peut dire que ses parents n'avaient pas choisit n'importe qui même si elle ne voulait pas se marier, ils avaient sûrement voulu le mieux pour elle et ce vampire serait le plus en mesure de la protéger des autres rapaces de cette supériorité détestable qu'est les sangs-purs. Mais... Qui la protégera de lui-même...?
Visiblement ça tenait à cœur à Yagari mais elle savait très bien qu'il en serait incapable. Elle l'avait senti à son aura, il ne pourrait pas le vaincre même s'il ne se servait que d'un dixième de ses pouvoirs.

Dark Zelda tentait de se reprendre. Si elle laissait la situation ainsi il n'y avait nul doute que quelque chose de terrible allait se produire. Qu'est-ce que l'on penserait d'elle si elle laissait deux personnes s’entre-tuer devant elle sans rien faire? En voilà une belle sang-pure, obligée de se faire aider par un hunter, incapable de se débrouiller pour quoi que ce soit. Elle était vraiment ridicule, pitoyable, à trembler comme une feuille sur sa chaise alors que juste à côté il y avait comme deux chiens qui se grognaient dessus, prêts à se battre et sûrement pas dans un combat à la loyale.
De quel droit laisserait-elle faire ça? Elle était une sang-pure, considérée comme une princesse, c'était son devoir d'empêcher ça pour que la bonne entente perdure entre humains et vampires.
Prenant son courage à deux mains, elle allait se lever lorsque Yagari sorti un pistolet de sous sa chemise et le pointa vers Alucard. Les yeux et la bouche grands ouverts, elle fut stupéfaite de voir arriver un type, jusque là inconnu, se placer entre les deux hommes tout souriant.


"Hahaha, voyons, professeurs, est-ce une façon de se comporter dans une bibliothèque, où calme, sagacité et respect sont demandés ? ~~"

Bon sang, qui était-il et que faisait-il là, à sourire comme un demeuré venant de faire une rencontre plaisante, surtout, que ça n'était sûrement pas le cas.

"C'est pas le moment de déconner, Andrew."

Ah, il semblerait que le hunter vienne de lâcher la réponse, "Andrew", c'était sans aucun doute le prénom de ce type farfelu. Dark Zelda hésitait à intervenir avant que d'autres personnes n'arrivent et que ça soit le bordel total. Tandis qu'elle s'interrogeait toujours sur le fameux Andrew, ce dernier sembla vouloir lui répondre en se présentant.

"Andrew Sarkov, professeur de psychologie, enchanté ! Je n'ai pas de dossier, je suis désolé, je viens d'arriver, encore plus récemment que vous, haha ! M'enfin, ce n'est pas pour autant que je ne connais pas le règlement... De un, il est interdit d'utiliser ses pouvoirs ou son aura de vampire sur les élèves, en particulier ceux de la Day Class et sans raison valable. De deux, vous pouvez être marié à cette fille ou non, bientôt l'être ou non, elle est actuellement sous la protection de l'académie, et l'avoir rejoint temporairement ne vous donne pas le droit d'outrepasser cette règle. Le directeur a donné certes l'autorisation spéciale d'une sortie, mais ce que vous oubliez, c'est que cela ne doit pas se passer par la force. Or, vous avez utilisé votre aura, donc d'un point de vue légale, vous avez agressé cette fille. Et cela est très grave, mon cher, car cela peut vous coûter un renvoi immédiat de l'académie, quelque soit vos influences. Et de trois... Je ne pense pas que votre chère maîtresse apprécie de savoir que vous causez du grabuge dans une école... Elle risquerait de mettre le pauvre chien à la niche et de le remettre en laisse, ce serait tellement dommage ~~ Alors je vous recommande fortement de partir d'ici, maintenant, après vous être excusé auprès de l'élève. Et je ne veux pas de "mais c'est lui qui a commencé". Si vous vous faîtes oublier et laisser cette jeune femme tranquille, on fera une croix sur votre comportement... Mais si vous insistez... Nous devrons être très désagréable..."

Olala, c'était quoi ce monologue alambiqué? Bon, déjà il parle de dossiers, ce qui signifie qu'il est ici depuis un moment, il aura sans doutes écouté à la porte et décidé d'intervenir au moment qui lui semblait le plus propice. Ce type n'est donc pas le genre à prendre les choses à la légère. Maintenant, il pointait adroitement les tords du vampire et le remit à sa place, bien pensé... Dark Zelda réfléchissait à la tournure que prenait les choses. Tout semblait très bientôt finir par s'arranger grâce à cet Andrew mais le regard qu'Alucard lui lança tout en plaçant une mains dans son manteau la fit immédiatement changer d'avis. Il contait en venir aux mains, la jeune femme en fut assurée lorsqu'il leur répondit :

"Oh je ne pense pas qu'elle me gronderait pour si peu, et puis... J'ai clairement reçu mes ordres... "Search and Destroy"..."

Ces mots qui venaient de quitter ses lèvres, prononcés en anglais avec cet accent japonais prit, sûrement de manière volontaire pour être compris, fit frissonner la vamperesse. Il ne comptait pas se laisser faire, s'il quelqu'un ou quelque chose se mettait en travers des plans convenus avec sa maîtresse, il avait pour ordre d'éliminer cette chose sans aucune mesure et le sourire carnassier du vampire la conforta dans cette idée.

Décidant enfin d'agir dans cette situation devenue critique, Dark Zelda se leva, esquiva Yagari et se mit entre Alucard et les deux hommes.
S'il y avait une solution pour ne pas tourner au massacre, elle comptait l'employer même si ça devait la forcer à se sacrifier. De toute façon, ce Dracula était son destin, elle n'y échapperait pas et cela ne servirait à rien de reculer égoïstement l'échéance, surtout, au risque de plusieurs vies.

Balbutiant, la jeune vampire parvint à aligner quelques mots, sans réelle assurance.


"A-Arrêtez... Lord Alucard a sans doutes laissé échapper son aura par erreur, cela est très courant chez les vampires les plus puissants... Ne lui en voulez pas pour cela... Je ne me sens pas agressée, j'ai juste été surprise en apprenant que j'étais fiancée, il n'y en est pour rien... Je m'excuse d'avoir laissé un tel quiproquo s'installer... J-j'accepte de le suivre puisque le directeur m'a permis de sortir exceptionnellement... Une robe de mariage c'est long à confectionner après tout..."

Tentant de se rassurer tout en parlant, ce vampire avait beau être dangereux et sournois, il avait l'air sincère. Le restaurant était une manière de se connaître un peu mieux avant le mariage et quant à la robe, il était évident que pour un événement d'une telle importance, elle devait être faite sur mesure et, au vu de l'empressement qu'il y prenait, la cérémonie aurait sûrement lieu très prochainement. Le mensonge était une chose que sa perceptrice lui avait plus ou moins appris à déceler et en ce moment précis, il n'y en avait pas une once dans la voix du vampire.


"Oh, et Lord Alucard a raison quant au malheur que l'on risque si le mari voit sa femme porter la robe avant le mariage, mes parents sont également très à cheval sur ce genre de règles et donc, je le rejoint sur le fait que quelqu'un devrait le remplacer pour cette étape. Je ne vous force en rien bien sûr, voyez cela comme un énième caprice d'une sang-pur déjà beaucoup trop gâtée."

Voilà, elle avait parlé avec autant d'assurance que sa voix frêle et tremblante lui permettait espérant convaincre les deux hommes, si elle parvenait à accéder aux souhaits de ce vampire, nul doute qu'il se calmerait ainsi que son envie de faire couler le sang. Alucard... Ce n'était pas le genre d'homme que l'on pouvait décevoir deux fois car, dès la première, on aurait sûrement déjà finit les tripes à l'air...
Dark Zelda fut légèrement rassurée en sentant l'aura de ce dernier s'adoucir au fur et à mesure qu'elle le défendait, accéder à ses désirs, c'était le seul moyen qu'elle avait pour éviter le massacre. La vamperesse se permit même un soupir de soulagement lorsqu'elle sentit la main d'Alucard lui effleurer involontairement le dos, signe qu'il venait de lâcher son arme et avait gentiment remit le bras le long du corps.
Enfin, cette situation catastrophique allait prendre fin. Adressant un regard à Yagari, ce dernier mêlé de supplications, de tristesse et d’inquiétude, elle attendit sa réponse.
D'ailleurs, si elle le suppliait réellement d'abandonner, les deux émotions étaient venues s’immiscer de façon perverse dans les yeux rubis de la belle, malgré ses tentatives de les en chasser, toutes restées vaines jusqu'à présent.
Elle réfléchissait déjà à ce qui allait se passer si l'hunter acceptait. D'un côté elle serait plus ou moins protégée du vampire mais de l'autre, elle mettait la vie de Yagari en danger. S'en voulant alors tardivement d'avoir prononcé cette dernière phrase, elle espérait malgré elle qu'il accepte, trop effrayée par Dracula pour rester seule avec lui...

_________________


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknightstories.forumactif.org
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Lun 29 Déc - 18:46

"Oh je ne pense pas qu'elle me gronderait pour si peu, et puis... J'ai clairement reçu mes ordres... "Search and Destroy"..."

Toga Yagari fronça lourdement les sourcils et se mit en garde, l'air sombre. Décidément, ce vampire, puissant ou non, était des plus stupides. Pourtant, l'hunter ne se considérait pas non plus comme une lumière et en particulier quand il s'agissait d'être calme et raisonnable. Mais un sens de la raison, cet imbécile n'en avait aucun, et il semblait que la force brute était la seule manière de communiquer de ce monstre. Parfait, c'était une technique de dialogue que Toga appréciait particulièrement et dans laquelle il excellait. Le professeur d'éthique souleva sa veste d'une main et la posa sur son flingue, près à le dégainer de nouveau au moindre mouvement du vampire rouge, et même Andrew, qui pourtant gardait son sourire sympathique, avait laissé échapper un peu d'aura, sur la défensive. Cependant, pour la deuxième fois, cette tension palpable fut de nouveau interrompue, sauvant la pièce d'une destruction quasi certaine et les hommes d'une situation très inconfortable. Effectivement, une personne s'était encore mise entre Alucard et Toga, mais ce n'était pas Andrew. Il s'agissait de Dark Zelda, qui après avoir passé son temps dans son coin, avait finalement décidé d'agir de son propre chef et de se libérer de la protection de l'hunter, pour s'interposer en balbutiant. Cependant, la déception de Yagari fut rapidement grande en voyant que celle-ci prenait le parti du débile mental derrière elle. Mais au fur et à mesure qu'il l'entendait parler, le professeur de morale comprit peu à peu que Dark Zelda ne faisait ça que pour éviter un bain de sang, contrairement au dégénéré derrière elle. Malgré cela, cette décision restait stupide aux yeux de l'hunter. Cette lycéenne avait beau une volonté de faire juste, elle ne faisait que donner à ce monstre ce qu'il veut, et la source du litige. Il n'était juste pas possible aux yeux du chasseur de vampires de la laisser seule avec une ordure pareille.

"Oh, et Lord Alucard a raison quant au malheur que l'on risque si le mari voit sa femme porter la robe avant le mariage, mes parents sont également très à cheval sur ce genre de règles et donc, je le rejoint sur le fait que quelqu'un devrait le remplacer pour cette étape. Je ne vous force en rien bien sûr, voyez cela comme un énième caprice d'une sang-pur déjà beaucoup trop gâtée."

Le professeur d'éthique se gratta longuement la tête face à une telle réponse. A vrai, il ne s'attendait pas vraiment à ça, et il n'avait pas vraiment l'intention d'accepter. Après tout, il ne pouvait pas supporter l'autre enfoiré, et venir aider un mariage pour lequel il était contre ne l'enchantait pas le moins du monde. En fait, c'était presque donner la victoire au vampire rouge, se faire souffrir lui et la fille, et pour finir creuser la tombe dans lequel ils seraient tout deux enterrés. Et puis, c'était elle qui avait tenu à aller avec lui, elle n'avait qu'à y aller toute seule. Pourtant, malgré que l'hunter disait cela, il ne pouvait se résoudre à la laisser toute seule, et ce serait un tord ici de la forcer à rester. Andrew jeta alors à Yagari un regard plus que parlant, les deux hommes se comprenant suffisamment pour que le chasseur de vampires comprenne où son collègue où voulait en venir. Ce n'était peut-être pas une solution rassurante que de les accompagner, et ça mettait l'ego du professeur d'éthique à mal, mais d'un autre côté, il s'agissait pour le moment de la meilleure solution. Premièrement, retenir Dark Zelda maintenant qu'elle avait donné son gré à Alucard serait se mettre à dos Kaien, et il fallait ici qu'il soit un allié. Deuxièmement, l'accompagner permettrait indirectement à Toga de protéger son élève de cette immonde créature, et de passer du temps avec elle pour la rassurer. Troisièmement, Andrew était rapide, mais pour être rapide, il fallait du temps. Du temps pour trouver des informations supplémentaires sur cet Alucard, du temps pour trouver une meilleure solution, du temps pour briser cette grosse loque ayant osé maltraiter physiquement et psychologiquement ses élèves. Et ce temps, il le donnerait à Andrew en accompagnant Dark Zelda. Regardant longuement son ami, Yagari finit par soupirer et rangea son arme, époussetant sa chemise.

"Ca me va. Je ne vous lâcherais pas d'une semelle jusqu'à ce que Dark Zelda soit de retour en sécurité dans l'académie."

"Eh bien, parfait, tout s'arrange ! Je m'occupe de cette pièce, mais vu le bazar que vous avez fait, sire Alucard, et étant donné que votre présence ici ne vaut qu'à un sentiment obligé de notre directeur, je vous recommande la plus grande sagesse lors de votre promenade ! Il serait bête de se mettre Kaien Cross à dos... Je vous souhaite un agréable voyage !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Dim 4 Jan - 16:48

Alucard se tenait déjà prêt au combat lorsqu'il vit avec surprise la vampiresse se placer entre lui et Yagari, hésitante, toute tremblante, ce qui lui ôta un sourire. S'il devait citer une des choses qui lui plaisaient chez cette jeune vampire c'était sa fragilité. Mais on dirait que la petite poupée de porcelaine, la marionnette, avait décidé à agir d'elle même. Se demandant quelles absurdités elle allait bien pouvoir dire, il fut déconcerté par ses mots.

"A-Arrêtez... Lord Alucard a sans doutes laissé échapper son aura par erreur, cela est très courant chez les vampires les plus puissants... Ne lui en voulez pas pour cela... Je ne me sens pas agressée, j'ai juste été surprise en apprenant que j'étais fiancée, il n'y en est pour rien... Je m'excuse d'avoir laissé un tel quiproquo s'installer... J-j'accepte de le suivre puisque le directeur m'a permis de sortir exceptionnellement... Une robe de mariage c'est long à confectionner après tout..."

Lui qui s'attendait à ce qu'elle compte sur le hunter pour la retenir, en la voyant se lever, il s'attendait à être repoussé mais non, elle prenait gentiment sa défense, cette petite chose si frêle avait donc fini par se rendre, tant mieux, cela lui éviterait des ennuis en employant la force, bien que cette solution lui aurait plu aussi, il lui était tout de même reconnaissant... Euh non, Alucard n'est jamais reconnaissant. Hum, bref...
Il semblerait qu'elle ai enfin compris où était sa place et l'ai accepté, ou plutôt, ai cédé aussi facilement qu'une brindille qu'on tenterait de briser avec force.
Après tout, elle avait été élevée de façon à être obéissante et docile, c'était dans son éducation, la soumettre était donc une chose des plus aisées, on lui a appris qu'elle n'était pas le sexe fort, bien que sang-pur, et que donc, ses possibilités étaient très limitées. Ce serait donc pour cette même raison qu'elle n'osait pas agir plus tôt, sa place était de se taire et de laisser agir les hommes, bon, il ne lui ferait pas de réprimandes car cette sotte lui a sauvé la mise mais qu'elle ne s'avise pas à recommencer ou il serait impitoyable. Il devait tout de même reconnaître que parfois, les femmes s'avèrent plus puissante et directrice que les hommes. Pour preuve, même si c'est un homme qui l'avait vaincu, à l'heure actuelle, seules Integra et la reine d'Angleterre peuvent lui tenir tête.

Bref, ça n'était pas le moment de repenser au passé, prêtant une oreille plus ou moins attentive aux balbutiements de la jeune femme, attendant patiemment de voir comment la situation allait évoluer suite à sa stupide bien que courageuse intervention.


"Oh, et Lord Alucard a raison quant au malheur que l'on risque si le mari voit sa femme porter la robe avant le mariage, mes parents sont également très à cheval sur ce genre de règles et donc, je le rejoint sur le fait que quelqu'un devrait le remplacer pour cette étape. Je ne vous force en rien bien sûr, voyez cela comme un énième caprice d'une sang-pur déjà beaucoup trop gâtée."


C'est qu'elle savait parler, la bougresse. Voilà au moins une chose où son éducation avait été correcte, ça et la soumission bien sûr, pensait le vampire encore déçu d'avoir dû lui apprendre lui-même ce qu'il lui fallait savoir sur la reproduction.
Se calmant peu à peu au fil des paroles de la vamperesse, l'aura d'Alucard s'apaisa tandis qu'il lâcha calmement son arme afin de remettre son bras le long du corps. Cette dernière l'avait d'ailleurs sentit car elle se permit de lâcher un soupir de soulagement ce qui fit sourire l'homme en rouge.
Le vampire tourna un regard de braise vers le hunter et son acolyte, visiblement Yagari était mécontent de l'attitude de la jeune femme. Il aurait sûrement préféré qu'elle se rebelle à leur côté mais malheureusement pour lui, c'était Alucard qu'elle défendait en ce moment même et pas ce crétin d'humain.
Souriant de cette demi victoire, le rictus du vampire s’agrandit alors encore plus en entendant la réponse du hunter.


"Ca me va. Je ne vous lâcherais pas d'une semelle jusqu'à ce que Dark Zelda soit de retour en sécurité dans l'académie."


Eh bien, on dirait que cette conversation muette avec le psychologue lui ai fait changé d'avis! Un simple regard suffirait donc à coucher ce chien? Quel faible! Lui, un homme qui se prétend en dehors de tout, solitaire et suivre ses propres règles était si restreint que ça? Ahahaha! Voilà ce que sont donc ces hunters arrogants?! Pitoyable! Alucard avait beau être le serviteur d'une humaine, rien ne l'empêchait en ce moment précis, de les réduire tout deux en charpies.
Riant intérieurement de cette victoire éclatante, le vampire se tourna vers Andrew lorsque ce dernier s'adressa à lui.


"Eh bien, parfait, tout s'arrange ! Je m'occupe de cette pièce, mais vu le bazar que vous avez fait, sire Alucard, et étant donné que votre présence ici ne vaut qu'à un sentiment obligé de notre directeur, je vous recommande la plus grande sagesse lors de votre promenade ! Il serait bête de se mettre Kaien Cross à dos... Je vous souhaite un agréable voyage !"

"Oh, ne vous en faites donc pas pour ça, je suis on ne peut plus galant."

Marquant une pause, il soupira. Il ne pouvait décidément pas sortir avec une vamperesse dans cet état, surtout lorsque cette dernière est considérée et traitée comme une princesse. Non, c'était impossible. Elle était habillée de travers, avait les cheveux sales, emmêlés et ne sentait pas la rose. Même si elle restait magnifique dans cet accoutrement, si elle sortait comme ça on lui rirait au nez. Alucard était tout de même Comte, même s'il se moque un peu de l'étiquette, il avait un minimum d'honneur et de réputation à faire tenir, que ce soit pour lui ou pour sa fiancée.
Toussotant légèrement, il prit une profonde inspiration avant de lever le nez vers Yagari, n'aimant vraiment pas demander des faveurs.


"D'ailleurs, elle aurait je pense, besoin d'un brin de toilette et d'une robe convenable pour sortir en société. Si une princesse sort comme ça, nul doute qu'elle sera raillée à vie, enfin à mort dans son cas ou à éternité... Bref. Trouvez quelqu'un pour s'occuper de cela et s'il n'y a aucun personnel qualifié faites le vous-même, je ne veux pas m'en charger par respect pour les règles du mariage. Et puis je ne la connais pas assez pour lui faire sa toilette, elle aura plus confiance en vous. Par contre, ne vous avisez pas de la toucher ou d'égarer votre regard, sinon je vous le ferais payer si cher qu'à côté la mort vous semblera douce."

Cette dernière phrase avait été dite d'un ton ferme et sec, le vampire détestait l'idée de la laisser avec lui. Il priait pour qu'il y ai une servante ici et ainsi lui sauver la mise sur cette situation délicate. Quant à ce qui est des lois du mariage, en vérité, il ne voulait juste pas aggraver son cas et se montrer raisonnable, ce qui est rare chez lui soit dit en passant.
De toute façon, ça n'était pas à un comte de gérer ces basses besognes, les humains étaient parfaits pour cela.
Attendant une réaction favorable, le vampire croisa les bras l'air beaucoup plus détendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Une longue attente   Lun 5 Jan - 23:13

"Oh, ne vous en faites donc pas pour ça, je suis on ne peut plus galant."

Toga frôla de s'étouffer en entendant cela, ne pouvant s'empêcher de lâcher un sourire dédaigneux. Ce mec connaissait la définition de galant au moins ? Il fallait croire que non. La galanterie, ce n'était pas ce qu'il faisait. Lui, c'était juste un salopard hypocrite, de la pire espèce, qui plus est. La preuve en était son air fier de lui parce qu'il avait réussi à avoir ce qu'il voulait, comme un enfant pourri gâté qui aurait fait sa crise dans un magasin pour avoir un jouet et avait obtenu son gain. Tout était définitivement détestable dans l'être misérable qui lui faisait face. Sans doute pensait-il que la soumission de Yagari à la situation était une défaite, une trace de faiblesse ? Grand bien lui fasse, si ce vampire était trop stupide pour comprendre, cela ne pouvait qu'arranger les affaires du hunter. Au moins, à défaut d'avoir l'avantage en puissance, il avait l'avantage intellectuel. Et pourtant ce n'était pas une Lumière. Et pour cette raison, il n'osait imaginer à quel point Andrew, qui lui brillait clairement par son intelligence, serait capable de faire mordre sa queue à cet abruti fini. Dans tous les cas, la situation n'était pas du tout une défaite aux yeux de Yagari, plutôt un clair désavantage, un trébuchement sur la route de la victoire, et cela par la faute de cette gamine qui n'avait eu la volonté de rester à sa place. Elle l'aurait fait, les choses auraient été beaucoup plus simples, mais Dark Zelda, du haut de sa naïveté et de ses faibles connaissances, à estimer bon de s'y mêler et de tenter d'arranger les choses, pour ne finalement que les empirer. M'enfin, elle aura essayer, le professeur de morale ne pouvait pas vraiment lui en vouloir d'avoir fait le mauvais choix.

"D'ailleurs, elle aurait je pense, besoin d'un brin de toilette et d'une robe convenable pour sortir en société. Si une princesse sort comme ça, nul doute qu'elle sera raillée à vie, enfin à mort dans son cas ou à éternité... Bref. Trouvez quelqu'un pour s'occuper de cela et s'il n'y a aucun personnel qualifié faites le vous-même, je ne veux pas m'en charger par respect pour les règles du mariage. Et puis je ne la connais pas assez pour lui faire sa toilette, elle aura plus confiance en vous. Par contre, ne vous avisez pas de la toucher ou d'égarer votre regard, sinon je vous le ferais payer si cher qu'à côté la mort vous semblera douce."

"Ah, si vous y tenez, nous allons nous en occuper ! Allez, Toga, au boulot !"

"Hein ? Pourquoi je ferais une connerie pareille ?"

"T'as des mains de paysan, haha !"

Le professeur d'éthique grogna à cette réponse, et regarda sombrement Alucard, qui semblait décider à être un représentant de la puterie. Il avait été touillé à la pisse celui-là, dis donc. M'enfin, si Andrew lui demandait de le faire, il devait lui faire confiance. C'était la deuxième fois qu'il gérait une situation devenue critique pour Yagari, et la première fois, tout s'était très bien passé, le professeur de psychologie ayant résolu le problème avec une facilité déconcertante. Il y avait d'ailleurs fort à parier que l'homme efféminé avait déjà trouver une solution complexe et efficace pour délier la situation, voir même donner une victoire la plus complète au hunter. Bien qu'il aurait préféré lui botter le cul à ce poussin à effet tampon, mais bon, il ne pouvait pas tout avoir dans la vie. Lançant un regard noir digne de Clint Eastwood à son rival, il tapota amicalement l'épaule d'Andrew puis prit le bras de Dark Zelda, l'emmena avec lui en dehors de la bibliothèque comme confirmation de son accord.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une longue attente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une longue attente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Longue attente [Privé WP]
» Une longue attente [-18ans]
» [Sturgis] une trop longue attente
» Quand l'attente se fait longue [PV : Holly] [Clos]
» Des VP Pour Obama, la liste est longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universe Wars :: Mangas :: Vampire Knight :: Académie Cross :: Bâtiment principal :: Bibliothèque-
Sauter vers: