Universe Wars

Et si il existait des mondes différents? Si des failles s'ouvraient entre ces derniers? Si une guerre éclatait et que tous ces mondes étaient pris pour cible? Choisissez votre camp dans Universe Wars!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grabuge à la boutique!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Grabuge à la boutique!   Dim 22 Fév - 18:06

Dans une grande boutique emplie de robes blanches, trois personnes entrèrent.
Il y avait deux hommes, l'un habillé en rouge avec un costume noir et l'autre en costume gris. Avec eux se tenait une jeune femme qui portait une longue robe noire. Une fois la porte passée, l'homme en rouge ôta doucement la capuche qui cachait le visage de la belle. Ses yeux rubis parcoururent alors l'endroit, emplis de curiosité.
C'était une boutique magnifique, spacieuse et immaculée.
Deux personnes vinrent alors les accueillirent, une blonde aux cheveux courts à forte poitrine et un homme qui portait un bandeau sur l’œil gauche et dont les longs cheveux châtains était tressés.
Pip Bernadotte et Victoria Seras, qu'est-ce que ces deux crétins foutaient là?
En entendant des gémissements étouffés qui semblaient venir de l'une des cabines d'essayage, Alucard ne put se retenir de se facepalmer.
Comme si l'hunter n'allait pas se rendre compte immédiatement que Seras était une vampire, il devait agir et vite.
Fixant alors les deux énergumènes d'un regard noir, le Nosferatu les détailla rapidement. Pip portait un costume blanc, avait toujours son éternel pansement sur le nez et se permettait même de fumer et Seras portait une espèce de tenue de servante noire avec un tablier si serrée qu'il avait l'impression que les coutures au niveau de sa poitrine allaient craquer d'un moment à l'autre.
Qui lui avait foutu des crétins pareils? Ah oui, pour Victoria c'est lui qui l'avait transformée, pour Pip cette fois si c'était à cause d'Integra qui avait engagé des mercenaires suite à une attaque au manoir Hellsing.
Sortant alors son portable de sa poche comme si de rien n'était, il composa un numéro et attendit que l'on réponde.


"Que me veux-tu encore misérable?!

"Oh maîtresse, c'est un réel plaisir que d'entendre votre si douce voix.~"

"Cesses donc tes simagrées et ce ton cynique! Parles!"

"Vous devriez demander à Walter de vous allumer un cigare, vous êtes irritable aujourd'hui. Bref, je vous appelais pour vous faire mon rapport. La fille va bien même si nous avions perdu le combat, quelqu'un nous a aidé, il semblerait même qu'il s'agisse du fils de vous savez qui."

"Tu veux dire de Sandor?"

"Tout à fait. Je dois me hâter de finir cette mission, notre ennemi semble vouloir la récupérer, je dois la mettre en sécurité, avez-vous localisé l'homme que l'on recherche?"

"Malheureusement il n'y a toujours aucune trace de lui, nous poursuivons malgré tout, ce n'est pas quelqu'un de facile à trouver, Alucard"

"Si c'était le cas nous n'essaierions pas de le faire. Autre chose, la fille se pose des questions, dois-je lui répondre? Il y a également l'hunter que je ne devais pas approcher, il m'a aidé à la protéger, il semblerait qu'il s'est pris d'affection pour elle, dois-je lui expliquer ce que nous faisons? Il connait peut-être quelque chose sur celui que nous recherchons, il semble même ami avec le fils de vous savez qui."

"Vraiment? Utile pour le fils de Sandor mais je pense qu'il ne sera d'aucune aide pour l'autre, un simple hunter ne peut connaître un "homme" comme lui. Quant à notre mission... Vas-y, j'ai envoyé deux personnes de confiance pour t'aider, et je pense que l'on peut faire confiance à l'humain, en cas de soucis il sera facile à éliminer."

"A vos ordres maîtresse, pour ce qui est des personnes de confiance je l'ai remarqué, la femme-flic et le mercenaire, vous n'aviez rien de plus discret? Au moins Walter sait coudre, ces deux-là font vraiment tâche."

"Ne conteste pas mes décisions misérable chien! De toutes façons jouer la comédie ne leur sert plus à rien! Maintenant protège la fille le temps que nous trouvons celui à qui nous devons la livrer! ET NE ME RAPPELLE PLUS!"

Suite à ce hurlement, le vampire dû écarter vivement le téléphone de ses oreilles et l'éteignit sans ménagement. Déranger sa maîtresse pendant le thé était vraiment une très mauvaise idée qu'il aimait prendre pour la mettre en rogne, elle était tellement plus intéressante lorsqu'elle était en colère. Posant alors son regard sur les deux "couturiers" il accrocha son manteau et son chapeau quelque part et se dirigea vers eux, l'air en rogne.

"Des couturiers moins crédibles que vous on en fait pas! Hâtez vous de rendre leur vêtements à ces deux misérables humains que je puisse leur effacer la mémoire!
La flic, remets vite ta tenue si tu ne veux pas que je sois de très mauvaise humeur.


"D-D'accord Master!"

Sur ce tour de force du vampire, les deux allèrent rendre les vêtements qu'ils avaient pris à leurs propriétaires respectifs et remirent leur tenue. La blonde revint dans une tenue jaune assez moulante et courte, un insigne Hellsing était cousu sur la poitrine du côté gauche, elle portait également un brassard rouge au bras gauche où l'insigne se trouvait également. L'homme quant à lui portait une tenue dans un style militaire ainsi qu'une grande écharpe rouge ainsi qu'un chapeau dans le même style que Yagari mais le bord gauche était relevé.

"Pff, bon, je vous présente Victoria Seras et Pip Bernadotte, deux pathétique recrues de l'institution Hellsing..."

Le vampire se dirigea alors vers les cabines d'essayage et revint avec les deux vrais couturiers, ces derniers avaient l'air de se porter extrêmement bien comme s'ils avaient tout oublier. La femme emmena alors Dark Zelda avec elle, Victoria l'accompagna immédiatement suite à un simple regard du vampire, visiblement capable de lui parler par télépathie. Quant à Pip, il resta avec les deux hommes, fumant une cigarette et s’essaya à l'envers sur une chaise dans une position débraillée.
Alucard fronça les sourcils en le voyant faire, l'air irrité et s'adressa au hunter lorsqu'il remarqua son drôle d'air.


"Ne vous en faites pas pour elle, Seras est peut-être une idiote mais elle sait se défendre, de plus bien qu'on ne les voient pas elles sont juste derrière ce rideau, s'il se trame quelque chose je le saurais immédiatement. Profitons-en plutôt pour discuter si vous voulez bien."

Alucard aurait préféré éviter d'avoir cette discussion mais il était évident qu'il devait passer par là. Et puis il avait du temps libre donc aucune excuse pour refuser cela.
En y réfléchissant bien, un homme comme lui pourrait lui être d'une aide précieuse, surtout qu'il l'avait déjà surpris une fois au vu des relations qu'ils possédaient, connaître le fils de l'empereur, ça n'était pas donné à tous le monde. Maintenant il fallait le mettre en confiance, cet homme était très méfiant et ne parlerait pas si on ne lui donne aucune information en échange, il n'avait donc pas le choix, il répondrait d'abord à ses questions puis lui en poserait à son tour. S'asseyant dans un fauteuil de façon décontractée, le vampire se fit servir un verre de vin semblable au nectar spécial qu'il avait eu au restaurant et en huma l'odeur, un air serein au visage. C'était le moment de parler, les révélations allaient commencer et ce, peut-être même des deux côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Lun 23 Fév - 2:06

Peu de temps après les événements du restaurant, Toga Yagari, Alucard Hellsing et Dark Zelda Hakahoru arrivèrent finalement à la boutique de haute volée que le comte Dracula avait choisi pour y conduire sa future mariée et lui attribuer la fameuse robe qu'elle porterait lors de leur mariage arrangé. A vrai dire, dans une situation ordinaire, le chasseur de vampires aurait vraiment haï être dans un endroit huppé, gnangnan et cul-cul la praline comme celui-ci. En fait, l'idée même de devoir conduire et accompagner Dark Zelda de façon anodine à l'une des étapes primordiales de l'événement qui allait changer totalement et définitivement sa vie, et pas dans le bon sens du terme, rendait complètement fou de rage le professeur de morale, et jusqu'à tout à l'heure, il craignait avec grande amplitude ce moment de la soirée. Et pourtant, il est maintenant apaisé d'être ici, car cela voulait dire qu'il était enfin sorti de cet horrible restaurant, celui où il avait failli perdre Dark Zelda et sa vie, où il s'était fait humilié devant sa protégée, où il avait fait face à sa faiblesse qu'il avait si longtemps gardé enfoui à l'intérieur de son corps. Il ne pouvait plus supporter l'endroit où ces terribles faits s'étaient déroulés, et ironiquement, l'endroit qu'il craignait le plus de rejoindre était finalement celui où il se sentait le mieux. Mais bon, il fallait l'avouer, ça restait extrêmement gnangnan et cul-cul la praline. Et au fond, le chasseur de vampires n'oubliait pas ce que cet endroit signifiait malheureusement pour lui et Dark Zelda. Mais il ne voulait pas faire d'histoires maintenant, et bien heureusement pour lui, Alucard ne semblait pas d'humeur non plus. Pour une fois que leurs esprits étaient accordés pour la paix, et dans la situation qui aurait pu être la plus lugubre en théorie, il fallait bien en profiter. Ils virent alors deux couturiers très mal fringués et particulièrement louches les attendre. Et en plus on voyait et entendait dans l'une des cabines d'essayage des gens, preuve que ces gens-là étaient probablement des personnes pas cools. C'était quoi ce piège de merde, sérieux ? Mais malgré tout, Yagari se mit immédiatement sur la défensive, prêt à agir. Mais il fut stoppé par le comte Dracula qui, en plus de s'en foutre à mort, appela sa maîtresse et eut une conversation récapitulative assez chiante qui ne lui apprit pas plus que ce qu'il avait déjà supposer sur le compte du comte. Bien que ce mystérieux individu dont il parlait l'intéressait légèrement. Yagari fut définitivement rassuré lorsque le vampire vint à la rencontre des deux faux couturiers pour leur parler familièrement.

"Des couturiers moins crédibles que vous on en fait pas! Hâtez vous de rendre leur vêtements à ces deux misérables humains que je puisse leur effacer la mémoire! La flic, remets vite ta tenue si tu ne veux pas que je sois de très mauvaise humeur."

"D-D'accord Master!"

"Pff, bon, je vous présente Victoria Seras et Pip Bernadotte, deux pathétique recrues de l'institution Hellsing..."

Yagari soupira d'aise à cette présentation. Ces deux gus étaient donc juste des boulets au service de ce fameux Alucard et sa maîtresse. Le chasseur de vampires ne savait pas vraiment à quoi la présence de ces imbéciles pouvait bien servir dans une telle situation, ni de quoi ils étaient capables, et à vrai dire, il s'en foutait royalement. Ils avaient l'air de tout sauf de personnes intéressantes, hormis si on considère le ridicule comme quelque chose ayant un intérêt quelconque. Le professeur de morale fut cependant beaucoup plus intrigué quand la fille emmena Dark Zelda derrière un grand rideau pour commencer à préparer la fameuse robe de mariée, laissant Toga Yagari et Alucard Hellsing seuls. Et avec ce Pip là, mais c'était comme-ci ils étaient seuls au final. Apparemment, au vu de son âme, cette Seras était une vampire de petit acabit, et qui savait se défendre, ainsi ses inquiétudes pour Dark Zelda, sa belle protégée, s'effacèrent vite. Cependant d'autres questions lui turlupinaient l'esprit depuis tout à l'heure. Quel était vraiment la mission d'Alucard ? Que voulait-il à l'empire Sandorien et à Dark Zelda ? Et surtout quel était cet homme dont le comte avait parlé avec sa maîtresse au téléphone ? Toutes ces questions brûlaient les lèvres et la langue de Yagari, et bien heureusement, le vampire sembla le comprendre et décida clairement de la situation pour avoir une discussion entre hommes... Enfin entre hunter et sang pur.

"Ne vous en faites pas pour elle, Seras est peut-être une idiote mais elle sait se défendre, de plus bien qu'on ne les voient pas elles sont juste derrière ce rideau, s'il se trame quelque chose je le saurais immédiatement. Profitons-en plutôt pour discuter si vous voulez bien."

"Je suis on-ne-peut-plus d'accord. J'ai des questions à poser. Cet homme, notamment, dont vous avez parlé ensemble au téléphone... Qui est-il ? Cela doit être quelqu'un d'important si vous le cherchez si ardemment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Lun 23 Fév - 14:05

Alucard fit signe au hunter de s'asseoir tandis qu'il buvait une gorgée de son mélange favoris. Il posa le verre sur une petite table à côté et posa ses coudes sur chacun des accoudoirs, croisant les doigts de manière élégante, il tourna son regard vers l'hunter en entendant sa réponse.

"Je suis on-ne-peut-plus d'accord. J'ai des questions à poser. Cet homme, notamment, dont vous avez parlé ensemble au téléphone... Qui est-il ? Cela doit être quelqu'un d'important si vous le cherchez si ardemment."

"Vous allez toujours droit au but, j'aime ça. Cet homme dont nous parlions et le type à qui nous devons livrer Dark Zelda, c'est quelqu'un d'important dont elle ignore l'existence.
A vrai dire lorsque j'ai rencontré sa "famille" j'ai tout de suite compris la vérité, tout s'est confirmé lorsqu'en lui faisant lire ce livre à la bibliothèque j'ai remarqué que ses pulsations cardiaques étaient normales pour quelqu'un lisant un tel ouvrage mais que le sang circulait beaucoup trop vite. Elle a deux coeurs, l'homme que nous cherchons possède la même "malformation" car voyez-vous, c'est génétique et aucun de ses parents n'avaient cette "malformation". Malgré tout cela m'étonnerait beaucoup que vous connaissiez quelqu'un comme cela... Il ressemble à un être humain sans en être un, il se fait appeler "le docteur". Vous comprenez donc que ce mariage est complètement bidon, malgré tout tant que je n'aurais pas retrouvé cet homme je devrais poursuivre mes engagements. Oh et je suis navré pour ces nombreuses fois où je me suis mal comporté, je testais juste votre fidélité envers cette jeune fille, il ne fallait pas que vous essayez de l'enlever, les ordres sont les ordres.
Hmm... Je me doute qu'apprendre tout cela ne doit pas être facile pour vous... Mais vous l'aurez bien appris un jour ou l'autre, mieux valait que cea soit tôt plutôt que vous garder en ennemi trop longtemps.


Reprenant son souffle, Alucard se servit un autre verre, sa gorge était bien trop sèche tant il avait parlé et le pire c'est que ce n'était pas fini. Gardant son verre dans la main droite, il allongea le bras gauche sur l'accoudoir et croisa les jambes, non pas de manière efféminée à la Justin Bieber, non, de façon classe et virile. Il but alors tranquillement un peu de son nectar tout en faisant tourner le liquide d'une main adroite avant d'à nouveau s'adresser au hunter.

"Les homme qui nous ont attaqués font partis de l'empire Sandorien, leur chef s'appelle Sandor, il est en querelle avec le Docteur, une histoire amoureuse si je ne me trompe pas, on raconte que le Docteur lui aurait piqué sa fiancée le jour de son mariage, cette même fiancée étant la mère de Dark Zelda si vous avez bien suivit... Hum... Toujours est-il que ce Sandor, bien décidé à conquérir les mondes à déclenché une guerre. Je ne sais pas vraiment comment il procède mais il semblerait qu'il passe à travers de sortes de... Failles dans l'espace-temps pour aller attaquer un monde particulier... Il tue ceux qui lui résistent, fait des prisonniers et enrôle les plus puissant de ce monde avant d'aller en attaquer d'autres. L'élite qui nous a attaquée fait partie de ces personnes qui ont rejoint son armée. Car oui, il possède une armée, à l'heure où nous parlons un autre monde est en guerre, peut-être même deux ou trois. Hum... Cela doit vous paraître insensé cette histoire de mondes mais lorsque l'on connaît le Docteur ça ne nous étonne même pas, vous verrez, si on le retrouve vous devriez pouvoir le rencontrer, c'est quelqu'un de... Spécial, encore plus que moi c'est vous dire..."

Voilà, il semblerait qu'il ai dit l'essentiel de ce qu'il savait. Observant alors l'humain, le vampire s'attendait à voir une expression désabusée sur son visage. Il fut alors coupé en entendant le voix de Dark Zelda.

"Je ne veux pas d'une robe blanche! Je veux du noir! C'est le deuil de ma liberté, pas le plus beau jour de ma vie!"

A ces mots, la vraie couturière passa sa tête par le rideau, demandant du regard à Alucard ce qu'elle devait faire. Le vampire éclata alors de rire, se tenant les côtes, il lui répondit entre deux rires, le souffle court.

"Ahaha! Faites comme bon lui semble! Hahaha! Elle a du caractère décidément! Comme son père! Elle cachait bien son jeu cette petite! Hahaha!"

Se calmant alors peu à peu, il essuya du dos de sa main gantée les larmes qui coulaient de ses yeux, il avait trop rit. Cette jeune femme était pleine de surprise, ça ne l'aurait pas gêné tant que ça de l'épouser au final, il l'appréciait et la soumettre à lui n'aurait pas été si difficile que cela. Mais bon, le Docteur ne lui offrirait sûrement pas sa main même s'il la lui ramenait, la famille Hellsing lui devait une faveur pour les avoir aidés lors de l'attaque de goules en masse qu'ils avaient dus subir, cette fille était la faveur qu'ils lui donneraient même s'il ne s'attendrait sûrement pas à cela. En un sens, le vampire avait hâte de voir la tête qu'il ferait en la voyant, elle avec son air innocent et fragile, si doux, calme alors qu'en elle une puissante tempête gronde et la ravage.
Il comptait même lui faire une blague, le genre de blague bien à lui comme par exemple la ramener en lui faisant porter cette robe, oui, cette blague serait parfaite, il ferait donc cela!
Riant déjà intérieurement, il regarda à nouveau l'hunter, l'ayant délaissé bien trop longtemps sans le vouloir. Il mourait d'envie de voir sa réaction, d'entendre sa réponse. L'aiderait-il ou bien allait-il s'énerver et lui coller une balle entre les yeux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Mar 24 Fév - 3:46

"Vous allez toujours droit au but, j'aime ça. Cet homme dont nous parlions et le type à qui nous devons livrer Dark Zelda, c'est quelqu'un d'important dont elle ignore l'existence. A vrai dire lorsque j'ai rencontré sa "famille" j'ai tout de suite compris la vérité, tout s'est confirmé lorsqu'en lui faisant lire ce livre à la bibliothèque j'ai remarqué que ses pulsations cardiaques étaient normales pour quelqu'un lisant un tel ouvrage mais que le sang circulait beaucoup trop vite. Elle a deux coeurs, l'homme que nous cherchons possède la même "malformation" car voyez-vous, c'est génétique et aucun de ses parents n'avaient cette "malformation". Malgré tout cela m'étonnerait beaucoup que vous connaissiez quelqu'un comme cela... Il ressemble à un être humain sans en être un, il se fait appeler "le docteur". Vous comprenez donc que ce mariage est complètement bidon, malgré tout tant que je n'aurais pas retrouvé cet homme je devrais poursuivre mes engagements. Oh et je suis navré pour ces nombreuses fois où je me suis mal comporté, je testais juste votre fidélité envers cette jeune fille, il ne fallait pas que vous essayez de l'enlever, les ordres sont les ordres. Hmm... Je me doute qu'apprendre tout cela ne doit pas être facile pour vous... Mais vous l'aurez bien appris un jour ou l'autre, mieux valait que cea soit tôt plutôt que vous garder en ennemi trop longtemps. Les homme qui nous ont attaqués font partis de l'empire Sandorien, leur chef s'appelle Sandor, il est en querelle avec le Docteur, une histoire amoureuse si je ne me trompe pas, on raconte que le Docteur lui aurait piqué sa fiancée le jour de son mariage, cette même fiancée étant la mère de Dark Zelda si vous avez bien suivit... Hum... Toujours est-il que ce Sandor, bien décidé à conquérir les mondes à déclenché une guerre. Je ne sais pas vraiment comment il procède mais il semblerait qu'il passe à travers de sortes de... Failles dans l'espace-temps pour aller attaquer un monde particulier... Il tue ceux qui lui résistent, fait des prisonniers et enrôle les plus puissant de ce monde avant d'aller en attaquer d'autres. L'élite qui nous a attaquée fait partie de ces personnes qui ont rejoint son armée. Car oui, il possède une armée, à l'heure où nous parlons un autre monde est en guerre, peut-être même deux ou trois. Hum... Cela doit vous paraître insensé cette histoire de mondes mais lorsque l'on connaît le Docteur ça ne nous étonne même pas, vous verrez, si on le retrouve vous devriez pouvoir le rencontrer, c'est quelqu'un de... Spécial, encore plus que moi c'est vous dire..."

Toga Yagari fut véritablement subjugué par la quantité astronomique de mots que le vampire sang pur avait débité à la seconde. Il avait tout juste pris une pause pour boire son verre et reprendre avec encore plus de ferveur après, n'hésitant pas à lui dire tout ce qu'il voulait sans le moindre doute ou la moindre subtilité. De toutes les choses que le chasseur de vampires aurait pu imaginer dans ce monde, jamais, au plus grand jamais, l'idée ne lui aurait traversé l'esprit que ce fameux comte Dracula pouvait se révéler quelqu'un d'aussi bavard. C'était aussi choquant qu'inimaginable pour ce gars tellement avéré comme un monstre sans cœur et qui parlait avec ses crocs. Et pourtant, il était là à déballer sa vie comme-ci de rien n'était, effaçant d'un revers de main leur rivalité presque mortelle d'il y a à peine une petite heure. Et encore, cela était en s'attardant que sur la forme de son monologue, pas sur le fond. Car le contenu de sa tirade était tout aussi déboussolant et remarquable, à un tel point que le professeur de morale haussa les sourcils d'un air clairement perturbé. Alors tout ce mariage n'était qu'une façade pour une mission ? Le but de ce vampire était également de protéger Dark Zelda de l'empire Sandorien ? Tout cela semblait trop beau pour être vrai, à un tel point que Yagari douta un instant de la véracité des propos de son interlocuteur. Mais il y eut alors un élément qui ne détrompait, un élément immanquable dans une conversation, car ce mot avait depuis quelques temps une signification toute particulière pour l'hunter. "Docteur". Et plus particulièrement "LE Docteur". Cette appellation suffisait largement à Yagari pour croire en cette histoire de failles spatio-temporelles et le fait que ces gens-là étaient bel et bien concernés par le souci de l'empire Sandorien, et probablement pas du côté de ce dernier vu comment ses membres s'étaient attaqués sans retenue et avec animosité au vampire rouge. Ce que ce comte Dracula ignorait, cependant... C'était que Toga Yagari était également au courant de l'existence de ce Docteur. Car il le connaissait plutôt bien.

"Je ne veux pas d'une robe blanche! Je veux du noir! C'est le deuil de ma liberté, pas le plus beau jour de ma vie!"

La voix énervée mais lyrique de Dark Zelda résonna depuis derrière le rideau, la couturière venant supplier de l'aider du regard à Alucard. Toga ne put retenir un léger sourire en voyant cela, alors qu'Alucard se tordait de rire dans son coin, précisant que la princesse pouvait bien porter la couleur qu'elle voulait. Ce qui était on-ne-peut-plus vrai puisque après tout ce mariage était un canular. Mais malgré cela, Yagari ne put s'empêcher de ressentir de la peine et de l'empathie pour sa petite protégée en se disant que cette dernière était encore persuadée d'être la victime d'un mariage arrangé et d'un futur emprisonnement social. Mais bon, il savait lui au moins que ce n'était pas vraiment le cas et qu'elle n'avait plus rien à craindre. Et puis, il valait mieux pour elle qu'elle ne sache rien, elle ne poserait que trop de questions ou risquerait de tout faire caboter par inadvertance, vu son caractère naïf, insouciant et imprudent. Elle souffrirait peut-être un peu, mais il valait mieux que de la voir se faire enlever par ces enfoirés ou rester enfermée dans la maison de ses horribles parents. Bien que comme le disait Alucard, il y avait fort à parier qu'elle fut la fille du Docteur lui-même et non de ces deux monstrueux charlatans. Voyant que le comte Dracula calmait finalement son excès de rire et que la discussion pouvait reprendre, le chasseur de vampires sortit une cigarette qu'il alluma et fuma tranquillement. Malgré tout, il n'aimait toujours pas cet imbécile, mais au moins, il ne le considérait plus comme un ennemi. Il ne se voyait pas lui dévoiler plein d'informations comme ce vampire venait si facilement de le faire, mais il pouvait tout de même entretenir le fil de sa conversation, voir essayer de grappiller quelques informations supplémentaires, tant qu'il y était. Aspirant une grande bouchée de tabac, Yagari la recracha avec virilité avant de répondre finalement de façon posé et calme au vampire sang pur.

"Je vois... Tout ça est bon à savoir. Je me coucherais moins con je suppose. Mais un point m'intrigue tout de même. Vous, un vampire laxiste et vicieux d'un autre monde... C'est pas trop votre genre de fricoter avec le Docteur, non ? J'ai du mal à voir pourquoi vous êtes de son côté et surtout pourquoi il vous a confié cette mission."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Mar 24 Fév - 13:44

Alucard, après avoir déblatéré un nombre incalculable d'informations, regarda l'hunter, attendant de voir sa réaction. Mais fut coupé par la voix de Dark Zelda, cette dernière souhaitant que sa robe soit noire, peu importait puisque ce mariage n'aurait sûrement pas lieu. Enfin, il n'aurait pas lieu uniquement si Alucard parvenait à trouver le Docteur avant la date de la cérémonie...
En entendant les propos de la jeune femme, il ne put se retenir d'éclater de rire à en pleurer et quand il fut calmé, il posa à nouveau son regard sur Yagari, la conversation pouvait reprendre. Ce dernier se contenta de s'allumer une clope et se mit à fumer.
Nul doute qu'il tentait de se la jouer mâle dominant, il ne comptait donner aucune information si il en avait. Cella aurait tout de même était préférable, le comte n'avait aucune envie de les lui extorquer de manière... Désagréable. Mais il le ferait s'il en était contraint.


"Je vois... Tout ça est bon à savoir. Je me coucherais moins con je suppose. Mais un point m'intrigue tout de même. Vous, un vampire laxiste et vicieux d'un autre monde... C'est pas trop votre genre de fricoter avec le Docteur, non ? J'ai du mal à voir pourquoi vous êtes de son côté et surtout pourquoi il vous a confié cette mission."

"Attendez... Vous connaissez le Docteur? C'est ce que le ton de votre voix laisse penser... Auriez-vous une idée d'où il se trouve que je puisse la lui ramener? Et je n'ai pas pour habitude de "fricoter" avec des hommes, je préfère nettement les femmes!
Quant à cette mission, il ne m'a rien confié du tout, je rembourse juste une dette que nous lui devions. Il nous a aidé lors d'une invasion de goules au manoir Hellsing, il nous a sauvé la vie, nous lui rendons celle qui est sûrement la plus précieuse à ses yeux."


Buvant alors une autre gorgée de son vin, il lui adressa un regard sans aucune animosité bien qu'il avait été légèrement moqueur en parlant du fait de fricoter avec des hommes sur un ton quelque peu ironique.
En tous cas, si l'hunter pouvait l'aider à réussir sa mission cela l'arrangerait énormément. Il pourrait alors rejoindre sa maîtresse et veiller sur lui comme il était censé le faire.
Le fait d'être loin d'elle lui déplaisait énormément, tellement de traîtres pourraient tenter de la tuer, il était donc extrêmement inquiet. Elle avait beau avoir un fort caractère, il ne souhaitait qu'elle soit en danger.
Il se doutait que le professeur de morale ne voudrait pas collaborer et ce pour une seule raison ; il le détestait.
Soupirant, le vampire se plaça dans une position plus détendue, se calant au fond du fauteuil, il s'adressa à lui calmement.


"Je comprends très bien que vous ne m'appréciez pas, je suis un monstre, l'un des premiers-nés et une belle enflure comme il en existe peu. J'ai absorbé des milliers de vies de manière totalement égoiste, j'ai empalé des gens par centaines, des soldats qui n'avaient rien demandé à personne, qui se contentait de suivre les ordres jusqu'aux chefs de ces derniers. Sachez que dans ce monde, les gens n'ont peur que des monstres, j'en suis devenu un pour infliger la terreur à mes ennemis et cela m'a plutôt réussi. "Vlad l'empaleur", vous connaissez vous aussi ce surnom, il me suivait depuis des siècles jusqu'à ce que l'on me fasse changer de nom.
Toujours est-il que si j'ai pu commettre des atrocités dans le passé et en commettrait sûrement encore des tonnes dans le futur, je ne veux absolument rien de mal à cette fille, simplement la rendre à son père. Chacune de mes actions, bien que discutables, ont été faites dans ce but. Le fait que Sandor s'intéresse à cette fille et veuille la récupérer prouve bel et bien qu'elle est la fille du Docteur."


Et encore une tirade incessante pour le No-Life-King, il n'aimait pas avoir à parler autant mais là, sa mission en dépendait, autant que la vie de la jeune vampiresse. S'il ne la mettait pas rapidement en sécurité, les hommes de la dernière fois voir même d'autres encore plus puissants allaient venir et tenter de l'enlever, il ne pouvait pas laisser une telle chose se produire, il devait à tout prix la protéger même si cela lui coûtait la vie.
Finissant son verre de vin il s'en servit un autre, légèrement stressé. Il n'aurait jamais pensé que la vie de celle qu'il devait protéger se jouerait sur la réponse d'un hunter, en particulier de celui qu'il était censé éviter.
Il était évident que la jeune femme ne l'appréciait pas, c'était vers Yagari qu'elle avait accourue, pas vers lui. Alucard n'en laissait malgré tout rien paraître bien que ce geste lui ai apprit une chose intéressante. Dark Zelda tenait au hunter à un point encore inconnu mais assez fort pour qu'elle se transforme en démone.
Elle lui vouait une confiance aveugle. Si Tôga lui disait de se jeter d'un pont, nul doute qu'elle le ferait sans hésiter. Cela impliquait donc que s'il comptait emmener la vampiresse quelque part, il fallait que l'hunter soit avec lui et donc sa coopération était extrêmement importante voir indispensable.
La question était comment le faire coopérer. Le Nosferatu n'en avait pour l'instant aucune idée et optait donc sur l'altruisme du hunter envers la jeune femme pour obtenir son aide, s'il refusait il chercherait une autre solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Mer 25 Fév - 0:58

"Attendez... Vous connaissez le Docteur? C'est ce que le ton de votre voix laisse penser... Auriez-vous une idée d'où il se trouve que je puisse la lui ramener? Et je n'ai pas pour habitude de "fricoter" avec des hommes, je préfère nettement les femmes!
Quant à cette mission, il ne m'a rien confié du tout, je rembourse juste une dette que nous lui devions. Il nous a aidé lors d'une invasion de goules au manoir Hellsing, il nous a sauvé la vie, nous lui rendons celle qui est sûrement la plus précieuse à ses yeux."


Toga Yagari haussa les sourcils d'un air intrigué. Voilà donc le fin mot de l'histoire. Le "Docteur" avait réussi à se faire entourer d'amis par ses intrépides voyages par le passé, et bien sûr, en général, le grand voyageur faisait en sorte de se fournir des compagnons de haute qualité. De ce qu'il avait compris, l'organisation dont faisait partie le comte Dracula était très influente, renommée et puissante dans son monde d'origine. Par moments, le chasseur de vampires ne pouvait s'empêcher de se dire que ce Docteur avait une véritable toile d'araignée sur l'univers, une toile d'influences toutes plus puissantes et importantes les unes que les autres. Tout cela n'était donc qu'une histoire de dettes, ce qui expliquait qu'un être aussi antipathique et monstrueux qu'Alucard fut capable d'un tel désir de protection envers la belle protégée du hunter. Le professeur de morale fut surpris que le vampire n'eut pas compris plus tôt qu'il connaissait le Docteur, mais au moins comme ça c'était fait. Et puis sachant que l'organisation Hellsing savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur le Seigneur du Temps, Yagari ne voyait vraiment pas ce qu'il avait à perdre à leur révéler qu'il connaissait le guignol. Et de toute évidence, son objectif était de ramener Dark Zelda à son présumé père, qui comme le pensait Toga était le Docteur lui-même. Cela expliquerait ses deux cœurs et ses pouvoirs très particuliers, et surtout l'importance très particulière que lui accordait ces hommes de l'empire Sandorien, tout du moins si on pouvait les considérer comme de simples hommes. Malgré tout, l'homme au bandeau avait toujours du mal à vraiment apprécier ce fameux Alucard. Malgré que ce fut dans un autre but, ce monstre avait bel et bien détruit l'innocence de Dark Zelda, et même si c'était pour le tester et jauger son caractère, Yagari avait encore en travers de la bouche les insultes amères et les critiques de son passé, notamment par rapport à son ex-fiancée, que cet enculé s'était permis de balancer comme le venin d'un serpent. Il n'avait pas non plus oublié ce qu'il avait fait aux gens de la bibliothèque et son passé plein de sang et de monstruosité. Non pas qu'il ne lui fasse pas confiance, mais il ne pouvait juste pas apprécier ce type. Ce dernier sembla lire dans ses pensées, et recommença à parler calmement.

"Je comprends très bien que vous ne m'appréciez pas, je suis un monstre, l'un des premiers-nés et une belle enflure comme il en existe peu. J'ai absorbé des milliers de vies de manière totalement égoiste, j'ai empalé des gens par centaines, des soldats qui n'avaient rien demandé à personne, qui se contentait de suivre les ordres jusqu'aux chefs de ces derniers. Sachez que dans ce monde, les gens n'ont peur que des monstres, j'en suis devenu un pour infliger la terreur à mes ennemis et cela m'a plutôt réussi. "Vlad l'empaleur", vous connaissez vous aussi ce surnom, il me suivait depuis des siècles jusqu'à ce que l'on me fasse changer de nom.
Toujours est-il que si j'ai pu commettre des atrocités dans le passé et en commettrait sûrement encore des tonnes dans le futur, je ne veux absolument rien de mal à cette fille, simplement la rendre à son père. Chacune de mes actions, bien que discutables, ont été faites dans ce but. Le fait que Sandor s'intéresse à cette fille et veuille la récupérer prouve bel et bien qu'elle est la fille du Docteur."


"Peu importe les moyens, hein ? Tout ce qui compte, c'est le résultat. Vous vous en douterez, je n'accroche pas à ce genre d'arguments. Le Destin semble vouloir que l'on soit alliés, mais ce n'est pas pourtant que nous serions amis, et j'entends par là que jamais nous nous entendrons."

Yagari soupira longuement, et fuma une grande bouchée de sa cigarette. Au moins, Alucard avait eu la franchise de mettre les choses à plat avec lui, et ceci il ne pouvait le renier. Aussi, sentant toute la véhémence dans ses propos, le chasseur de vampires enchaîna immédiatement dès qu'il eut recraché la fumée, afin d'adoucir un peu ses propos.

"Ce n'est pas contre vous. Mais nos points de vue, nos passés, et même nos races sont trop opposés pour concorder. Le Destin veut ça, nous ne sommes pas faits pour nous entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Ven 27 Fév - 0:20

Alucard avait clairement vu que l'hunter n'était pas d'accord avec sa manière de faire et de penser mais il ne pouvait rien, il faisait ainsi et c'était tout, il ne pouvait pas changer de méthodes selon son bon vouloir, on le lui avait appris, inculqué pendant sa captivité. Oui il n'était plus le même homme, à vrai dire, cela faisait même un moment qu'il n'était plus humain. L'amour, l'amitié, tous ces concepts inutiles pour la créature monstrueuse qu'il devait devenir lui avaient été ôtés sans qu'il ne puisse y faire quoi que ce soit0

"Peu importe les moyens, hein ? Tout ce qui compte, c'est le résultat. Vous vous en douterez, je n'accroche pas à ce genre d'arguments. Le Destin semble vouloir que l'on soit alliés, mais ce n'est pas pourtant que nous serions amis, et j'entends par là que jamais nous nous entendrons.
Ce n'est pas contre vous. Mais nos points de vue, nos passés, et même nos races sont trop opposés pour concorder. Le Destin veut ça, nous ne sommes pas faits pour nous entendre."


"Vous avez raison, je pense que si vous aviez eu mon passé, si vous aviez affronté des personnes telles que celles que j'ai du combattre, le 3ème Reich, vous comprendriez. Je ne peux pas vous reprocher une telle chose, nos mondes sont bien trop différents, à côté de chez moi ici c'est bisounours land. Je vois bien ce qui vous dérange, je ne pouvais pas tripoter Dark Zelda pour vérifier si elle avait bien deux cœurs, j'ai du y aller d'une manière un peu plus subtile bien que détestable. Quant à ce que je vous ai dis, je n'en pensais pas un mot et même si le but quand je les ai prononcés étaient de vous tester je ne voulais pas vous blesser. Vous auriez peut-être fait la même chose si vous aviez du la laisser auprès d'un inconnu, non? La preuve en est que vous avez préféré m'accompagner que me laisser seul avec elle. Sage décision vu l'épisode du restaurant d'ailleurs.
Toujours étant que nous sommes bel et bien trop différents, nos mondes sont différents, nos méthodes sont différentes tout comme nos principes. Inutile de vous dire qu'il ne m'en reste que très peu, la torture que l'on vous fait subir quand vous êtes enfermé à Hellsing est très efficace pour cela...
Si cela peut vous rassurer je ne cherche pas l'amitié, j'essaie simplement d'éviter l'animosité bien que la plupart des gens me détestent, ça ne me dérange pas, je traverse les époques alors qu'ils s'éteignent, je ne peux me lier avec quelqu'un d'aussi éphémère qu'un humain.
Et bon sang si vous savez où il est conduisez nous à lui, c'est une question de temps avant qu'ils ne tentent à nouveau de l'enlever!"


Buvant alors une autre gorgée de son vin le vampire fit surpris lorsque Victoria vint les rejoindre pour prendre la main de Tôga et l'emmener derrière le rideau.
Là l'attendait Dark Zelda dans une magnifique robe de mariée de couleur noire.
Elle portait un corset avec un rubis incrusté au niveau de la poitrine dans une sorte d'ornement en argent. Un nœud venait relevé une partie de la robe créant des plis élégants, le tout était fait d'un satin d'une grande qualité. Sur la tête elle portait un foulard qui touchait presque le sol. La traîne était faite d'une dentelle fine dans un style gothique. Elle portait également des gants très fins, de façon à ce qu'ils épousent parfaitement ses mains, ces derniers remontaient jusqu'à mi-épaules et se finissaient en dentelle de façon élégante.
Dark Zelda le regardait, le visage complètement rouge, toute timide, elle avait les deux mains jointe sur le devant de la robe et était toute recroquevillée, gênée.


"Alors? Comment la trouvez-vous? Manque-t-il quelque chose? Des retouches à faire? Dites leur ce qu'il faut faire, je vous fait confiance."

La robe avait été très vite faite, il faut dire qu'Alucard n'avait pas choisi cet endroit pour rien. Du travail rapide et efficace, il n'en demandait pas plus.
De toutes façons il y avait très peu de chance que cette robe serve un jour, au pire il la lui offrirait en cadeau de non mariage et puis voilà.
De l'autre côté du rideau la jeune albinos balbutiait des mots incompréhensibles, on ne peut plus gênée par cette robe qui la mettait magnifiquement bien en valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Ven 27 Fév - 23:35

"Vous avez raison, je pense que si vous aviez eu mon passé, si vous aviez affronté des personnes telles que celles que j'ai du combattre, le 3ème Reich, vous comprendriez. Je ne peux pas vous reprocher une telle chose, nos mondes sont bien trop différents, à côté de chez moi ici c'est bisounours land. Je vois bien ce qui vous dérange, je ne pouvais pas tripoter Dark Zelda pour vérifier si elle avait bien deux cœurs, j'ai du y aller d'une manière un peu plus subtile bien que détestable. Quant à ce que je vous ai dis, je n'en pensais pas un mot et même si le but quand je les ai prononcés étaient de vous tester je ne voulais pas vous blesser. Vous auriez peut-être fait la même chose si vous aviez du la laisser auprès d'un inconnu, non? La preuve en est que vous avez préféré m'accompagner que me laisser seul avec elle. Sage décision vu l'épisode du restaurant d'ailleurs. Toujours étant que nous sommes bel et bien trop différents, nos mondes sont différents, nos méthodes sont différentes tout comme nos principes. Inutile de vous dire qu'il ne m'en reste que très peu, la torture que l'on vous fait subir quand vous êtes enfermé à Hellsing est très efficace pour cela... Si cela peut vous rassurer je ne cherche pas l'amitié, j'essaie simplement d'éviter l'animosité bien que la plupart des gens me détestent, ça ne me dérange pas, je traverse les époques alors qu'ils s'éteignent, je ne peux me lier avec quelqu'un d'aussi éphémère qu'un humain. Et bon sang si vous savez où il est conduisez nous à lui, c'est une question de temps avant qu'ils ne tentent à nouveau de l'enlever!"

"Si je le savais je l'aurais apporté à lui pendant que je vous faisais croire qu'elle prenait un bain. Mais malheureusement je n'en ai pas eu la possibilité. Mon seul lien depuis quelques temps avec cet homme est celui que vous avez rencontré aujourd'hui et qui vous a sauvé. Et il n'est pas très bavard."

Toga n'en ajouta pas plus, ce n'était pas vraiment nécessaire. Ce comte Dracula voulait savoir si le chasseur de vampires connaissait la position du Docteur, il lui avait donné la réponse, qui était par ailleurs la vérité, que le vampire pensait le contraire ou non. Il n'avait aucun intérêt à mentir sur une réponse qui ne l'arrangeait pas. Pour lui, plus tôt Dark Zelda serait aux mains de son possible père, mieux c'était. Et dans ce cas, il n'avait aucune raison de ne pas dire ce qu'il en était à cet Alucard. Ils devaient se faire confiance de toute façon, sinon la princesse finirait aux mains de ces dangereuses personnes venues de l'empire Sandorien, et de toute évidence, aucun d'eux ne voulait ça. De toute façon, la discussion semblait destinée à être tournée court par l'arrivée magistrale de Dark Zelda dans sa magnifique robe de mariée. Celle-ci, un peu gothique, la mettait extrêmement bien en valeur, à un tel point que l'hunter se sentit légèrement gêné, bien qu'il le cachait totalement. Avec tous ces problèmes depuis le restaurant, il avait complètement zappé à quel point cette jeune femme était ravissante et l'attirait inexorablement, tel le plus puissant des aimants. Plus le temps passait, et plus il semblait difficile d'échapper à cette douloureuse pression. Cela était renforcé par l'air timide et rougissant de Dark Zelda, qui semblait aussi mal à l'aise que lui, et même elle semblait avoir oublié l'éventuelle cruauté du mariage en devenir, bien que celui-ci n'était que mascarade. Le chasseur de vampires laissa échapper très brièvement un petit sourire, et se laissa aborder par les questions étrangement familières venant du gars avec qui il était si grand ennemi il y a quelques heures. Et encore, il était large.

"Alors? Comment la trouvez-vous? Manque-t-il quelque chose? Des retouches à faire? Dites leur ce qu'il faut faire, je vous fait confiance."

"Tu m'as pris pour Giorgio Armani ?"

Malgré ses dires, l'hunter examina longuement la robe de Dark Zelda et lâcha finalement, avec ce qui semblait être une intense réflexion :

"Hum, eh bien... Son corset a l'air un poil serré quand même... Mais je chipote."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alucard Hellsing



Messages : 17
Date d'inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Sam 28 Fév - 4:23

Alors qu'elle entendait les hommes discuter, Dark Zelda se laissait habiller sans comprendre un mot de leur paroles. La préparation ne fut pas longue, la couturière était habile et travaillait vite. Une fois la robe finie, Victoria alla chercher Yagari sans laisser à la jeune femme le temps de dire quoi que ce soit. Ce dernier la regarda, ce qui la fit rougir, la rendant complètement gênée avant de répondre à Alucard.

"Hum, eh bien... Son corset a l'air un poil serré quand même... Mais je chipote."

"La couturière à dit qu'elle avait trop de poitrine, que c'était pour ça."

La vampiresse prit alors une teinte de rouge supplémentaire, gênée que la blonde dise une telle chose au hunter bien que niveau taille de poitrine Victoria pouvait peut-être rivaliser avec elle.
Zeze se demandait pourquoi elle se sentait aussi gênée en présence de l'homme et le fut encore plus lorsque la couturière s'avança pour la déshabiller sous prétexte que la robe était de toute façon finie et qu'il n'y avait donc plus qu'à l'emballer.


-Mais attendez ! Hey !

Se retrouvant nue devant le professeur, elle se hâta de se cacher la poitrine avec ses mains, portant heureusement une culotte noire bordée de dentelle. Alors qu'elle tentait de calmer ses rougeurs, elle fut prise d'un violent mal de tête et s'effondra dans les bras du hunter, sa transformation lui ayant usé beaucoup trop de forces, cela faisait déjà un moment qu'elle puisait dans ses réserves afin de rester debout, telle une poupée de porcelaine que l'on pouvait habiller comme bon nous semblait.
La respiration faible, ses cœurs battaient au ralenti, sa peau était pâle et glacée, la jeune femme semblait visiblement très mal en point, à bout de forces.


De l'autre côté du rideau, Alucard qui ne percevait qu'à peine l'aura de la vampiresse, se leva et s'approcha avant de demander d'une voix inquiète.

"Tout va bien? Je ne sens plus son aura. Yagari? Comment va-t-elle?"

Bien qu'elle n'était pas vraiment sa fiancée il s'inquiétait pour elle, devant bien sûr la ramener en un seul morceau. Hésitant, il ouvrit alors le rideau, faisant fit de quoi que ce soit et adressa un regard interrogateur au hunter, alors que du sien, il évitait de regarder la jeune femme.
Il n'avait pas besoin de s'approcher plus ou même de l'observer pour deviner ce qui n'allait pas et se hâta d'en faire part au professeur de morale.


"Son sang circule beaucoup trop lentement, je n'ai aucune idée de comment rétablir cela, mais je pense que sa transformation l'a épuisée, surtout que ce n'est pas la première de la journée. Il faut vite trouver de l'aide, rhabillez-la rapidement, nous ne pouvons pas perdre de temps."

Afin d'aller plus vite, la couturière se contenta de remettre la robe qui se trouvait au pied de Dark Zelda, la lui remettant comme si elle refermait une peau de banane sur son fruit, Alucard évitant alors doublement de regarder, de peur de s'attirer tout de même les foudres de sa maîtresse si l'un de ses compagnons aurait l'excellente idée de cafter.

"Mon argent!"

"Mettez cela sur le compte de la famille Hellsing, rajoutez vous même une petite commission pour le dérangement si vous le souhaitez, passez une bonne soirée madame! Victoria, rends-toi immédiatement à l'Académie Cross et trouves un dénommé Andrew Sarkov, dis lui de se dépêcher de nous conduire au Docteur, que la vie de sa fille semble en danger suite à ses transformations répétées.

Remettant son manteau et son chapeau, Alucard laissa au hunter le soin de la porter, espérant qu'il ne galère pas trop tant sa robe était volumineuse. Il prit cependant celle qu'elle portait en venant ainsi que les accessoires et se mit en route, allant vers l'académie. La vampirette blonde s'envola alors dans le ciel à la recherche de l'homme indiqué.
Alucard espérait qu'elle fasse vite, il sentait les battements des cœurs de la jeune femme ralentir progressivement ce qui l'inquiétait au plus haut point, sa circulation sanguine ralentissait, son corps devenait de plus en plus froid et des marques noires apparaissaient peu à peu sur sa peau, formant des étranges symboles.
Le vampire ne remarquait cependant pas ces derniers détails, trop occupé à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôga Yagari

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   Mer 4 Mar - 16:09

"La couturière à dit qu'elle avait trop de poitrine, que c'était pour ça."

"Mais attendez ! Hey !"

Toga Yagari fut en premier temps convaincu par la réponse qu'on lui apporta au sujet du corset. C'était légitime, avec une poitrine pareille, il fallait un plastron au grand minimum, et cela ne conviendrait guère à une robe de mariée. Mais le chasseur de vampires fut nettement plus surpris par ce qu'il se passa ensuite. La couturière, qui semblait dénué du moindre sens éthique et de la moindre parcelle d'intelligence, jugea bon de retirer la robe de la belle princesse AVANT de faire sortir Toga du vestiaire. Cette couturière s'était foutu la tête dans un broyeur à papiers ou c'était la modification de mémoire qui l'avait rendu aussi teubé ? Quoiqu'il en fut, la réaction fut bien sûr celle la plus posée, la plus contrôlée, la plus antipathique. Non, plus sérieusement, le professeur d'éthique était rouge pivoine. Essayant de cacher comme il pouvait sa gêne, il soupira longuement. Pourquoi fallait-il que cela tombait toujours sur lui ? N'en avait-il pas eu assez comme ça tout à l'heure dans cette fameuse salle de bains ? Il fallait que le Destin en rajoutait une couche, et en public cette fois-ci ? Même Dark Zelda, se couvrant la poitrine dénudée, était totalement embarrassée. Cependant, la situation, à la base gênante, empira vite et devint dangereuse lorsque Dark Zelda finit par s'évanouir. Par réflexe, Yagari lui fonça dessus et la prit dans ses bras, l'empêchant de tomber au sol et d'empirer ainsi son état physique. Que lui arrivait-elle ? Sans doute le surplus d'efforts de la journée ajouté à l'énergie dégagée par la gêne constante qu'elle a depuis qu'elle était sortie du vestiaire. La vampire semblait particulièrement faible en cet instant, ce qui inquiéta fortement l'hunter et ce que le comte Dracula remarqua immédiatement, malgré sa présence en dehors de la pièce.

"Tout va bien? Je ne sens plus son aura. Yagari? Comment va-t-elle? Son sang circule beaucoup trop lentement, je n'ai aucune idée de comment rétablir cela, mais je pense que sa transformation l'a épuisée, surtout que ce n'est pas la première de la journée. Il faut vite trouver de l'aide, rhabillez-la rapidement, nous ne pouvons pas perdre de temps."

Aussi inquiet qu'elle, Toga acquiesça et porta Dark Zelda sur son dos, alors que le comte Dracula, lui, en profita pour régler ses comptes avec la stupide couturière responsable de tout cela, et pour donner des ordres dans l'urgence à sa subordonnée blonde et insouciante.

"Mon argent!"

"Mettez cela sur le compte de la famille Hellsing, rajoutez vous même une petite commission pour le dérangement si vous le souhaitez, passez une bonne soirée madame! Victoria, rends-toi immédiatement à l'Académie Cross et trouves un dénommé Andrew Sarkov, dis lui de se dépêcher de nous conduire au Docteur, que la vie de sa fille semble en danger suite à ses transformations répétées."

Yagari fronça les sourcils et avança avec Alucard, portant Dark Zelda malgré qu'elle fut froide comme un glaçon et blanche comme un cachet d'aspirine. Il réfléchît un court instant et lâcha finalement au comte Dracula :

"Tu as pris Andrew Sarkov pour un postier ? Elle ne le retrouvera probablement jamais, cet homme ne se montre que quand il veut si il veut, et rien ne dit qu'il soit à l'académie. C'est même très improbable vu qu'il était au restaurant il y a peu. Et puis même si vous le trouviez, tu devrais connaître ce "Docteur" aussi bien que moi. Si il n'est pas dans ce monde, et c'est sans doute pas le cas, il ne sera jamais ici à temps. Et cela pour peu qu'il ne soit pas déjà empêtré dans une autre situation, ce qui est probable vu la crise qui se passe."

Yagari baissa le regard, réfléchissant aussi vite qu'il le pouvait. L'état de la belle princesse empirait à chaque seconde. Cela devenait un cas d'urgence. Le chasseur de vampires n'avait plus le choix. Il allait devoir utiliser l'artefact... Il était sensé le garder pour les cas extrêmes, et il était d'ailleurs déçu de ne pas avoir réussi à l'utiliser sur Dark Zelda dans le restaurant. Cependant, qu'est-ce qui lui disait que la situation actuelle n'était pas justement extrême ? Que la vie de Dark Zelda n'était pas en jeu en ce moment-même ? Les traces sur son corps tendaient fortement en ce sens... C'était clair, le professeur de morale n'avait plus le choix. Cela signifiait abandonner Kaien à l'académie, ainsi que cet Alucard à une situation peu complaisante. Mais malheureusement, son artefact, en plus de lui-même, ne pouvait fonctionner qu'avec une seule autre personne, en contact direct avec le chasseur de vampires. Ce dernier soupira et s'arrêta d'avancer sur place, posant alors Dark Zelda sur le sol. Il sortit de sa poche une étrange allumette bleue, dont le cristal brilla avec vigueur lorsqu'il l'empoigna. Puis le professeur de morale brisa le cristal et regarda sombrement Alucard, l'air sérieux.

"Désolé... On se reverra sans doute."

Et sur cette phrase, une vive lumière entoura Yagari et Dark Zelda, qui disparurent tous les deux dans une explosion d'énergie, toute trace de leur présence ayant alors disparut.

[Fin du sujet]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grabuge à la boutique!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grabuge à la boutique!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boutique évènements
» La boutique de création de Musika {Ouvert}
» Listes pour le Grabuge
» Warhammer 40,000 inter-boutique en février et mars 2011
» Débriefing Grabuge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universe Wars :: Mangas :: Vampire Knight-
Sauter vers: